Attention aux piqûres de guêpes...

Avec le retour des beaux jours, les loisirs pratiqués à l'extérieur s'accompagnent d'un risque de piqûres d'hyménoptères. Bénignes dans la très grande majorité des cas, elles peuvent aussi parfois être à l'origine de réactions allergiques chez certaines personnes.
Publicité

Réaction allergique aux piqûres d'hyménoptères

Abeilles, bourdons, frelons ou guêpes sont des hyménoptères qui, dotés d'un aiguillon, sont susceptibles de piquer et d'injecter un venin. De telles piqûres peuvent provoquer des réactions toxiques liées à la présence du venin, mais elles sont rares et observées à partir d'un très grand nombre de piqûres, plus d'une cinquantaine chez une même personne. Aussi les réactions allergiques immédiates sont plus fréquentes et dépendent du type d'allergènes présents dans le venin injecté par l'insecte.

Publicité
Publicité

On distingue 4 stades de réponses allergiques

Localisé : apparition d'urticaire au niveau de la piqûre, persistant 2 à 3 heures avec un oedème atteignant au moins deux articulations voisines durant plus de 24 heures.

Stade léger : urticaire généralisée avec prurit (démangeaisons), sensation de malaise et anxiété.

Stade modéré : les symptômes précédents sont associés à au moins 2 des signes suivants : oedème, oppression thoracique, douleurs abdominales, nausées, diarrhées, vertiges.

Stade grave : d'autres signes s'ajoutent aux précédents : difficultés respiratoires, difficulté à avaler, troubles de l'audition, impression de mort imminente.

Stade très grave : cyanose, chute de tension artérielle, collapsus, perte de connaissance, syncope, incontinence, etc.

A noter que des réactions retardées sont possibles, même si elles sont particulièrement rares.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 16h33
Source : Le Quotidien du médecin, 24 avril 2008.