Arrêt du tabac : comment ne pas prendre de poids ?

Publié le 29 Janvier 2007 à 1h00 par Paule Neyrat, Diététicienne
« J'ai arrêté de fumer mais j'ai pris 5 ou 7 ou 10 kilos », voilà ce que l'on entend presque toujours et qui vous incite à ne pas stopper ce fichu tabac. C'est pour beaucoup un énorme frein à l'arrêt du tabac. Mais est-il vraiment possible d'arrêter de fumer sans prendre de poids ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Arrêt du tabac et mécanisme de prise de poids : état des lieux

L'arrêt du tabac entraîne immanquablement une grande frustration... Mais, en dehors de cet aspect psychologique, la balance énergétique se trouve perturbée. Le métabolisme du tabac mobilise des calories : à chaque cigarette, on en dépense environ 10. Il est généralement estimé qu'à raison d'un paquet par jour, ce sont 200 calories qui sont dépensées sans qu'on ne fasse rien d'autre que de pomper sa cigarette.Le seul fait d'avoir une dépense énergétique ainsi diminuée suffit, si l'on ne diminue pas son alimentation de la même quantité de calories, à faire prendre gentiment du poids. Mais… en même temps, l'appétit est augmenté. La nicotine est un anorexigène (on mange moins quand on fume une cigarette juste avant un repas) et voilà que, par-dessus le marché, on est privé de cet anorexigène « naturel » ! Conséquence : on mange davantage alors que l'on devrait diminuer son apport calorique. Et, de plus, comme on est stressé, mal dans sa peau, en lutte avec soi-même, privé de la gestuelle de la cigarette etc... On n'a qu'une envie, c'est de mettre quelque chose dans sa bouche, de grignoter, de sucer, de léchouiller, de téter. Quoi qu'on grignote, suce, léchouille, c'est obligatoirement un produit sucré, pas un concombre ou une carotte. Tout aliment sucré est porteur de calories, et quand il est gras de surcroît - c'est meilleur et ça console mieux - il en apporte encore plus. Alors qu'on devrait diminuer son alimentation de 200 calories afin d'être zen avec sa balance, on en absorbe finalement beaucoup plus en se mettant ainsi sous perfusion sucrée. D'où les kilos...

L'arme fatale anti prise de poids : le chewing-gum

C'est ce qu'il y a de mieux pour s'occuper la bouche. Ces chewing-gums ravageurs de papilles vous font arriver à table sans que vous soyez doué d'un appétit dévorant. Leur emploi étant limité, il faut les alterner avec des chewing-gums bien mentholés, et surtout sans vrai sucre : le choix ne manque pas.

Bon, ça n'est pas vraiment élégant de mâchouiller ainsi toute la journée, mais c'est efficace car sans apport de calories. A savoir : les gommes à la nicotine ne sont pas des chewing-gums. Elles ne se mâchent pas comme un chewing-gum mais se chiquent (on les place entre le joue et la gencive après 3-4 mastications).

Des pastilles à sucer lentement

Les petites pastilles, style cachou ou autres grains à suçoter le sont aussi pour tromper une envie, détourner de la tentation d'une confiserie calorique et couper l'appétit.Mais si, pour vous remonter le moral et compenser la frustration, vous plongez dans un morceau de chocolat (25 calories pour un carré de 5 g) ne le croquez surtout pas ! Sucez-le lentement, très lentement de façon à ce que le plaisir qu'il vous apporte ait le temps d'être enregistré par votre cerveau. Même technique pour un bonbon de sucre.

Arrêtez de fumer et buvez !

De l'eau, du thé chaud ou glacé, des tisanes, mais pas des boissons sucrées, bien sûr. Ayez toujours une petite bouteille ou un verre à portée de main et avalez quelques gorgées dès qu'une envie se profile, sans attendre qu'elle devienne prégnante.

Diminuez le gras de votre alimentation

C'est lui qui se stocke et arrondit ventre, fesses et cuisses. 1 g de lipide apporte 9 calories. Une cuillerée d'huile, c'est 90 calories. Voilà déjà la dépense énergétique de neuf cigarettes récupérée. En cuisinant plus léger, vous récupérerez vite ces 200 calories de votre ex-paquet de cigarettes...

Bougez, bougez, bougez

Quand on cesse de fumer, c'est vraiment le moment de sortir de la catastrophique sédentarité favorisée par le souffle court inhérent au tabagisme, qui coupe les jambes dès le moindre effort.Il ne s'agit pas d'aller jogger ou pédaler dès le petit matin, de toute façon vous en êtes n'êtes pas forcément capable. Mais tout simplement de marcher. Une heure de marche tranquille mobilise de 150 à 180 calories. Oubliez votre voiture pour faire une course proche, garez-la plus loin, descendez une station de bus ou de métro avant et terminez à pied : c'est facile d'accumuler les minutes de marche. Celle-ci est un bon tranquillisant, surtout si vous pensez à respirer bien à fond.

Très vite après l'arrêt du tabac, vous allez récupérer du souffle. Il vous sera alors de plus en plus facile de bouger. Les escaliers ne vous feront plus peur et peut-être même serez-vous tenté par le vélo : 30 minutes de pédalage tranquille sur un engin d'appartement, devant votre télé, consomment environ 250 calories. En augmentant ainsi votre dépense énergétique, en diminuant légèrement vos apports caloriques, vous ne devriez pas prendre de poids. On estime que 30 % environ des fumeurs ont arrêté de fumer sans grossir. C'est qu'ils ont appliqué cette recette.