Après 8 ans de pilule, on change de contraception

La pilule est-elle associée à un risque ou à un bénéfice vis-à-vis des cancers ? Jusqu'à présent, les études étaient en faveur d'un effet protecteur de la contraception orale sur les cancers. Tout en confirmant cette relation avantageuse, une nouvelle étude de très grande envergure apporte une information supplémentaire très intéressante.
PUB

Quels sont les effets à long terme de la pilule sur les cancers ?

Cette étude est très puissante de par sa durée et l'étendue du nombre de participantes. 46.000 femmes ont été recrutées en 1968. A cette époque elles étaient âgées en moyenne de 29 ans et vivaient en couple stable. La moitié d'entre elles suivait une contraception orale, l'autre ne l'a jamais utilisée. Toutes ces femmes ont été suivies pendant 36 années. L'analyse montre bien que la pilule confère une protection contre les cancers. Et ce bénéfice est conséquent puisque les femmes sous pilule voient leur risque de cancer réduit de 3 à 12%. Cette protection est particulièrement significative concernant le cancer colorectal, le cancer du corps utérin, de l'endomètre et des ovaires. Ce n'est pas tout, la protection perdure une bonne quinzaine d'années après l'arrêt de la pilule !

PUB
PUB

Changement de donne après 8 ans !

En revanche, ces avantages s'annulent au-delà de 8 ans. En effet, le risque de cancer augmente de 22% chez les femmes qui prennent la pilule durant plus de 8 ans, particulièrement pour les cancers du col de l'utérus, du système nerveux central, de l'hypophyse. De façon surprenante, le risque de cancers des ovaires reste réduit quelle que soit la durée. Notons par ailleurs qu'il n'existe ici aucune relation entre la pilule et le cancer du sein.

Publié le 24 Septembre 2007 | Mis à jour le 19 Avril 2008
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Hannaford P.
Voir + de sources
C. et coll., BMJ du 11 septembre 2007, édition accélérée en ligne.