Antidépresseurs chez les ados : l'art de déconseiller sans interdire !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 29 Décembre 2004 : 01h00
De nombreuses études ont montré un doublement du risque de comportement suicidaire chez les enfants et adolescents traités par des antidépresseurs de la classe des IRS*. L'Agence européenne du médicament (EMEA) vient de faire le point sur l'ensemble des données disponibles. Que faut-il retenir ?
PUB

Les experts de l'EMEA précisent aux patients et aux prescripteurs que dans l'Union européenne, les antidépresseurs IRS n'ont pas d'indication dans le traitement de la dépression chez les jeunes de moins de 18 ans. Leur prescription est déconseillée en raison d'une augmentation du risque de comportement suicidaire (idées suicidaires, tentatives de suicide) et de comportement agressif et auto-agressif, mis en évidence chez les enfants et les adolescents.

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) reprend ces recommandations. Elle rappelle ainsi que le traitement de première intention de la dépression des patients de moins de 18 ans est une prise en charge psychothérapeutique, et que la prescription d'un antidépresseur, si elle doit être envisagée, ne doit intervenir qu'en seconde intention, dans le cadre d'une dépression majeure. Ainsi, si la prescription d'un antidépresseur s'avère nécessaire chez un enfant ou un adolescent, une surveillance étroite du patient doit être effectuée et s'accompagner de la recherche d'un comportement suicidaire, surtout en début de traitement. Ensuite, si l'arrêt, toujours sur avis médical, est décidé, il s'effectuera très progressivement en diminuant les doses sur plusieurs semaines ou plusieurs mois afin de réduire le risque de survenue d'un syndrome de sevrage, lequel peut se manifester par des symptômes tels que vertiges, troubles du sommeil, anxiété et céphalées.

Toutefois, malgré la prudence de ces formulations, le ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy, a exprimé sa non satisfaction. De toute évidence, il aurait aimé plus de sévérité de la part de l'AFSSAPS, c'est-à-dire qu'elle prononce purement et simplement l'interdiction des antidépresseurs chez les moins de 18 ans

* En France, neuf médicaments antidépresseurs appartenant à cette classe thérapeutique des IRS (inhibiteur de recapture de la sérotonine) sont commercialisés : Floxyfral®, Prozac®, Seropram®, Deroxat®, Effexor®, Ixel®, Zoloft®, Norset® et Seroplex®.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 29 Décembre 2004 : 01h00
Source : Communiqué de presse de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), " Utilisation des antidépresseurs chez l'enfant et l'adolescent ", 10 décembre 2004.
PUB
PUB
A lire aussi
Pas d'enfant sous antidépresseur, sauf cas exceptionnel...Publié le 02/05/2005 - 00h00

Récemment, les antidépresseurs ont été accusés d'accroître le risque suicidaire chez les enfants et adolescents. Les conclusions d'une nouvelle évaluation européenne sont les suivantes : « les antidépresseurs sont déconseillés chez les moins de 18 ans pour traiter les troubles...

Antidépresseurs : en finir avec les idées reçuesPublié le 23/05/2014 - 18h03

La dépression est une vraie maladie qui nécessite une prise en charge adaptée. Il existe aujourd’hui des traitements efficaces, notamment médicamenteux, représentés par les antidépresseurs. Pour que les informations erronées autour de ces médicaments ne détournent pas les patients d’un...

Plus d'articles