Antibiotiques, probiotiques et prébiotiques : les définitions

© Istock
La prescription d’antibiotiques peut être nécessaire en cas d’infection bactérienne. Mais suite à ce traitement, des déséquilibres au niveau de la flore intestinale peuvent apparaître. Prébiotiques et probiotiques sont alors nécessaires pour renforcer la flore intestinale.
PUB

Les antibiotiques: leur action

Quand une personne souffre d’une infection bactérienne, le médecin choisit l’antibiotique capable de tuer les micro-organismes en cause à l’aide d’un antibiogramme. Cependant, si la prescription d’un antibiotique permet d’éradiquer ou d’éviter la prolifération de la bactérie incriminée, des effets secondaires au niveau de la flore intestinale sont souvent constatés, avec pour corollaire des douleurs gastriques. Il convient alors d’accompagner la prise d’antibiotiques, de prébiotiques et de probiotiques, pour contrecarrer l’effet d’affaiblissement de la flore intestinale.

PUB
PUB

Prébiotiques et probiotiques: définition

Les termes prébiotiques et probiotiques ne sont pas à confondre. Les probiotiques englobent les micro-organismes tels les levures, lactobacilles et bifidobactéries, qui forment la flore intestinale. Ils renforcent la flore intestinale dans ses actions immunitaires et participent à une amélioration du fonctionnement du système digestif. On les trouve essentiellement dans les produits laitiers fermentés ou sous la forme de compléments alimentaires en pharmacie. Les prébiotiques, quant à eux, désignent des fibres présentes dans les aliments, essentiellement végétaux, dont les probiotiques ont besoin pour vivre dans la flore intestinale. Autrement dit, les prébiotiques ne sont pas assimilés par le corps humain mais viennent alimenter les bactéries de notre flore intestinale, dont les probiotiques font partie.

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 12 Juillet 2018 : 12h01
La rédaction vous recommande sur Amazon :