Aluminium : pas d’anti-transpirant après rasage des aisselles !
Sommaire

L’exposition cutanée à l’aluminium des antitranspirants pourrait augmenter le risque de cancer

Ceci dit, aucune donnée ne permet actuellement d’affirmer avec certitude l’existence d’un lien entre l’exposition cutanée à l’aluminium et l’apparition d’un cancer.

Mais par mesure de précaution, les autorités formulent deux recommandations, l’une à destination des fabricants de cosmétiques : restreindre la concentration d’aluminium dans les produits anti-transpirants ou déodorants à 0,6%. L’autre recommandation est à destination des consommateurs : ne pas utiliser de produits cosmétiques contenant de l’aluminium (anti-transpirant, déodorant) sur une peau lésée, soit en pratique après le rasage des aisselles ou en cas de micro-coupures.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de l’Afssaps du 17 novembre et rapport d’expertise de l’Afssaps, octobre 2011.