Allergie à la cacahuète : bientôt une désensibilisation à l’arachide ?

© Istock

La désensibilisation est déjà largement utilisée contre les allergies aux pollens et aux acariens.

En revanche, elle semble pour l’instant peu efficace contre les allergènes alimentaires. Pourtant, des chercheurs britanniques viennent de réussir à désensibiliser des enfants à l’arachide.

PUB

Désensibilisation à l’arachide réussie

Au cours de cette étude, une cinquantaine d’enfants allergiques à la cacahuète (prick tests cutanés à l'arachide positifs) et âgés de 7 à 16 ans, ont été exposés quotidiennement pendant six mois à des concentrations infinitésimales d’arachide progressivement croissantes. Au terme de cette étude 62 % d’entre eux pouvaient supporter jusqu’à 800 mg d’arachide (environ 5 cacahuètes).

PUB
PUB

Parmi les effets secondaires développés par environ un enfant sur cinq : symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhées), démangeaisons au niveau de la bouche et respiration sifflante.

Prévention des allergies

Cette quantité est largement suffisante pour les mettre à l’abri d’un accident. En effet, le danger avec l’allergie à la cacahuète est que cet allergène est présent dans une quantité incroyable d’aliments, et aussi souvent à l’état de traces, exposant les allergiques à une ingestion accidentelle.

En pratique, les expérimentations de ce type doivent encore se poursuivre et pourraient aboutir à un traitement bien codifié, sécurisé et efficace.

Dans le monde, on compterait 10 millions de personnes allergiques à l’arachide. La désensibilisation les mettrait à l’abri d’un accident potentiellement mortel et améliorerait considérablement leur qualité de vie.

Publié le 31 Janvier 2014 | Mis à jour le 31 Janvier 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Anagnostou K.
Voir + de sources
et al., The Lancet, 30 January 2014, doi:10.1016/S0140-6736(13)62301-6,http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2813%2962301-6/fulltext.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés