Allergie à la poussière : les 3 principaux signes

© Istock
L’allergie à la poussière est en réalité une allergie aux acariens, et plus précisément aux déjections et débris laissés par les acariens dans la poussière. Le point sur les trois principaux symptômes de l’allergie à la poussière.
Publicité

Au niveau des yeux

En présence de l’allergène, la conjonctive (membrane qui recouvre l’œil) va s’irriter. Le corps, agressé par la poussière allergène, produira des anticorps, lesquels vont libérer des substances inflammatoires. Les yeux deviennent alors rouges, picotent, démangent, pleurent. Parfois même, les paupières enflent. On parle de conjonctivite allergique.

Au niveau du nez

Le système immunitaire réagira en présence de poussière et produira des anticorps pour se défendre. La muqueuse du nez s’irrite, démange. La production de mucus s’accélère, ce qui se traduit par des écoulements nasaux abondants, le sentiment d’avoir le nez bouché, un odorat altéré. Il s’agit d’une rhinite allergique.

Publicité
Publicité

Au niveau respiratoire

Les acariens sont la cause majeure des allergies respiratoires. Ce n'est pas leur présence mais celle de leurs déjections et de leurs détritus qui pose problème, ceux-ci étant allergènes. Dès lors, la personne allergique exposée aux acariens éprouvera des difficultés à respirer, et émettra des sifflements à la respiration. Cette gêne respiratoire peut dégénérer en asthme dans les cas d’allergies les plus sévères.

En cas de suspicion d’allergie aux acariens, il est important de consulter un allergologue. Par un test cutané rapide, ce dernier pourra en effet poser un diagnostic sûr et proposer une désensibilisation et/ou un traitement à base d’antihistaminiques.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 21 Avril 2018 : 10h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :