L’allaitement maternel sauve des vies, y compris dans les pays industrialisés

Une étude publiée dans le The Lancet et financée par la Fondation Bill et Melinda Gates confirme que la généralisation de l’allaitement maternel permettrait d’éviter le décès de 800.000 bébés dans le monde, et de 20.000 mères par cancer du sein.

PUB

Le lait maternel reste inimitable

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise un allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de six mois, puis un allaitement partiel jusqu’à deux ans. Si cette recommandation était suivie à la fois dans les pays pauvres et dans les pays riches, on pourrait éviter 800.000 décès infantiles (avant l’âge de 5 ans), en réduisant par exemple de moitié les épisodes de diarrhée et d’un tiers les infections respiratoires. En effet, les bénéfices du lait maternel sont inimitables pour la santé du bébé. Mais nourrir son enfant au sein diminuerait aussi les risques ultérieurs de diabète et l’obésité.

PUB
PUB

Cette vaste étude ayant recueilli des données provenant de plus de 164 pays, indique également que l’allaitement réduit le cancer du sein et des ovaires chez la mère. On pourrait ainsi éviter également le décès de quelque 20.000 mères si celles-ci allaitaient suffisamment longtemps.

L’allaitement maternel : des bénéfices infantiles , maternels et économiques

Les chercheurs ont également évalué le coût pour la société d’un allaitement maternel de longue durée, lequel réduirait les dépenses en termes de traitement des maladies infantiles les plus courantes comme la pneumonie, la diarrhée, l’asthme. L’économie d’un allaitement généralisé s’élèverait à : 2,4 milliards de dollars aux États-Unis, 29 millions au Royaume-Uni, 224 millions en Chine et 6 millions au Brésil.

Cette étude souligne bien que l’importance de l’allaitement ne concerne pas seulement les pays pauvres, mais aussi les pays industrialisés, où seulement un enfant sur cinq est allaité exclusivement ou partiellement jusqu’à douze mois. On sait par exemple que dans les pays à revenus élevés, l’allaitement maternel diminue de 36 % le risque de mort subite du nourrisson…

Publié le 29 Janvier 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : The Lancet, 28 janvier 2016, http://www.thelancet.com/series/breastfeeding.
Voir + de sources
Fondation Bill et Melinda Gates, http://www.gatesfoundation.org/fr.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés