Alerte allergie : 1 personne sur 4

En France, une personne sur quatre souffre d'allergie. Les personnes concernées doivent reconnaître les symptômes et consulter un médecin. Cette maladie a un impact très négatif sur la qualité de vie et les activités quotidiennes. De plus, le passage de la rhinite allergique à l'asthme, et inversement, est particulièrement étroit…
PUB

Reconnaître les symptômes de l'allergie

L'important est de reconnaître les symptômes qui doivent amener à consulter un médecin afin de bénéficier d'un diagnostic et d'un traitement adapté.On parle de triade de symptômes :

PUB
PUB
  • Éternuements, démangeaisons nasales.
  • Nez qui coule.
  • Nez bouché.Mais d'autres symptômes sont souvent associés :
  • Conjonctivite, larmoiement.
  • Démangeaisons dans la gorge, dans les conduits auditifs.
  • Maux de tête frontaux.
  • Une fatigue générée par des troubles du sommeil.

De la rhinite allergique à l'asthme, il n'y a qu'un pas...

Les liens sont étroits entre la rhinite allergique et l'asthme. Globalement, un quart de la population souffre d'asthme et la même proportion souffre de rhinite allergique chaque année, soit quelque 94 millions de personnes. Mais huit asthmatiques sur dix souffrent également de rhinite allergique associée et, à l'inverse, 25% des personnes atteintes d'une rhinite allergique ont de l'asthme. Les deux maladies peuvent apparaître en même temps, mais le plus souvent la rhinite se manifeste isolément pendant plusieurs années avant d'être associée à l'asthme. Par ailleurs, les sujets souffrant de rhinite ont trois fois plus de risque d'avoir de l'asthme. Et enfin, il faut savoir que la rhinite peut aggraver un asthme si elle n'est pas prise en charge.

Publié le 16 Avril 2007
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Dossier de presse Schering-Plough, mars 2007.