Alcool : s'en libérer grâce au Baclofène ?
Sommaire

Recommandation temporaire d'utilisation du Baclofène

En attendant ces résultats que l’on espère très positifs, un dispositif qui permettrait d’encadrer et de sécuriser les prescriptions est en cours à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé, la RTU ou recommandation temporaire d’utilisation. Il permettrait à certains médecins de prescrire du Baclofène en attendant son éventuelle autorisation de mise sur le marché.

Baclophène et autres dépendances...

Après l’alcool, si les études se révèlent positives, on peut espérer des études sur la dépendance au tabac, au cannabis, à la cocaïne, l’héroïne, le jeu compulsif, la boulimie, les addictions sexuelles, etc. Si l’on avançait en ce sens, le Baclofène aurait devant lui une belle carrière pour sauver bien des vies… à un prix très bas. En effet, ce médicament étant en vente depuis longtemps et « générériqué », son prix n’est pas un problème. Il pourrait même (rêvons un peu) permettre des économies à l’Assurance Maladie s’il se révélait très efficace. Car le traitement des addictions est aujourd’hui long et complexe…

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :