Alcool : s'en libérer grâce au Baclofène ?

© Istock

Dans son livre "Le dernier verre", le Dr Olivier Ameissen raconte son naufrage dans l'alcoolisme et sa résurrection grâce au Baclofène, un médicament utilisé normalement contre les contractions musculaires.

Depuis, il a prescrit le Baclofène à de nombreuses personnes dépendantes à l'alcool et obtenu des résultats spectaculaires. D'autres médecins lui ont alors emboîté le pas...

PUB

Le Baclofène : un relaxant musculaire pour se sevrer de l'alcool ?

Le Baclofène est vendu en France sous le nom de Lioresal ou Baclofène Zentiva, ou Baclofène Irex. Ce médicament est un relaxant musculaire (myorelaxant) exerçant une action décontractante sur les muscles. Il est utilisé dans le traitement des contractures douloureuses (contractions involontaires) accompagnant la sclérose en plaques ou les contractures spastiques des affections médullaires (d'étiologie infectieuse, dégénérative, traumatique, néoplasique), les contractures spastiques d'origine cérébrale.

PUB
PUB

Le Baclofène semble présenter aussi un effet dans les problèmes de dépendance à l’alcool voire à la nicotine, au cannabis, etc. Pour l'instant, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et Produits de Santé (ANSES) considère que « l’efficacité du Baclofène (Lioresal et génériques) dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance n’a pas été démontrée à ce jour ».

Comment le Baclofène peut-il agir sur l'alcoolisme ?

Le Baclofène, pris à dose suffisante, c’est-à-dire souvent supérieure à la dose employée pour les contractures musculaires, diminue l’appétence pour l’alcool, ce besoin irrépressible de boire, appelé aussi le craving. Un patient sous Baclofène à dose adaptée ne ressent plus ce besoin irrépressible de boire.

Publié le 22 Avril 2013 | Mis à jour le 30 Avril 2013
Auteurs : Dr Catherine Solano