Aimovig : le premier traitement préventif de la migraine approuvé

© Adobe Stock

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration vient d'approuver le premier médicament capable de prévenir les crises de migraine chez les adultes. Baptisé "Aimovig", il agit en bloquant l'activité du peptide lié à la calcitonine, une molécule impliquée dans ces crises.

PUB

Bientôt la fin des crises de migraine ? L'espoir pourrait devenir réel. Dans un communiqué publié le 17 mai 2018, l'Agence américaine du médicament - la Food and Drug Administration (FDA) - annonce avoir approuvéAimovig comme traitement préventif de la migraine chez les adultes. Le traitement est donné par des auto-injections mensuelles. Il agit en bloquant l'activité du peptide lié à la calcitonine, une molécule impliquée dans les crises de migraine."Aimovig offre aux patients une nouvelle option pour réduire le nombre de jours avec la migraine, a déclaré Eric Bastings, M.D., directeur adjoint de la Division des produits de neurologie au Centre d'évaluation et de recherche de médicaments de la FDA. Nous avons besoin de nouveaux traitements pour cette maladie douloureuse et souvent débilitante."

PUB
PUB

La constipation : un des effets indésirables du traitement

L'agence précise que le médicament a été testé via trois essais cliniques.La première étude a inclus 955 participants ayant des antécédents de migraine épisodique et comparé Aimovig à un placebo. Au cours des six derniers mois, les patients traités par Aimovig ont connu, en moyenne, de un à deux mois de migraine par mois de moins que ceux sous placebo. La seconde étude a inclus 577 patients ayant des antécédents de migraine épisodique et a comparé Aimovig au placebo. Au cours des trois derniers mois, les patients traités par Aimovig ont connu, en moyenne, un jour de migraine de moins par mois que ceux sous placebo. La troisième étude a évalué 667 patients ayant des antécédents de migraine chronique et a comparé Aimovig à un placebo. Dans cette étude, sur une période de trois mois, les patients traités par Aimovig ont connu, en moyenne, 2 ½ fois moins de migraine par mois que ceux recevant le placebo. "Les effets indésirables les plus couramment observés lors des essais cliniques ont été les réactions au site d'injection et la constipation" a précisé la FDA.

L'aura : le signe qui annonce la migraine

Avant de se manifester, la crise de migraine est précédée chez un tiers des personnes d'une aura c'est-à-dire de perturbations sensorielles ou visuelles transitoires qui apparaissent comme des lumières clignotantes, des lignes en zigzag ou une perte de vision temporaire. Plusieurs facteurs peuvent déclencher une migraine : le stress, les changements hormonaux, les lumières brillantes ou clignotantes, le manque de nourriture ou de sommeil et le régime alimentaire. La migraine est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et touche plus de 10% des personnes dans le monde.

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé le Mardi 22 Mai 2018 : 14h18
Source : "FDA approves novel preventive treatment for migraine", 17 mai 2018.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés