Aides auditives, quoi de neuf ?
Sommaire

Trois types d’appareils auditifs

  • Les contours d’oreille : on les connaît, ce sont ceux qui se voient le plus. Ils sont placés derrière le pavillon de l’oreille et occupent 60 % du marché. Ils sont reliés à un embout, par un petit tube de quelques centimètres. Heureusement, ils sont de plus en plus miniaturisés. Mais parce qu’ils sont externes, ils sont visibles. Une des tendances actuelles est aussi de désolidariser l’écouteur du reste de l’électronique de l’appareil pour le placer directement dans le conduit auditif.

Les intra-auriculaires: ce sont les «sur mesure». Ces prothèses sont fabriquées à partir du moulage de votre oreille. Elles sont placées à l’intérieur de l’oreille et sont donc quasiment invisibles. C’est un petit fil qui permet leur extraction. Il existe ainsi trois types d’appareils intra-auriculaires : l’intra-conque, dans le pavillon, l’intra-conduit, dans le conduit auditif et l’intra-canal, le plus discret, profondément introduit dans le conduit auditif.

Les «open-fitting» : c’est l’intermédiaire entre l’intra-auriculaire et l’appareil externe. Il s’agit d’un appareil à embout ouvert qui ne bouche pas l’oreille. Il ressemble à un contour d’oreille, avec un boîtier placé derrière l’oreille et un tube transparent invisible. Il est terminé par un embout à ailette souple, placé dans l’oreille. Intéressant en cas d’allergie ou de sensibilité du conduit auditif.

Aides auditives : et les implants ?

Il existe trois principaux types d’implants auditifs.

  • L’implant de l’oreille moyenne : un petit vibreur, commandé par microprocesseur, est fixé sur un des osselets. Carina G4, le dernier implant 100 % invisible d’OTOlogics en est un exemple. Implanté sous la peau au niveau de l’oreille moyenne, il est composé d’un microphone, d’un processeur sonore et d’un transducteur. Il permet de se connecter directement avec son smartphone. Cet implant convient aux surdités de transmission, quand les prothèses classiques sont inefficaces ou que le patient ne les supporte pas.

L’implant cochléaire : l’implant cochléaire est une sorte d’oreille interne artificielle qui permet de remplacer l’oreille interne déficiente. Nucleus 5, le dernier né de Cochlear, leader mondial de l’implant cochléaire, est adapté notamment aux enfants dès 12 mois. Une fois sous la peau, l’implant est totalement invisible. Il sera réglé de façon à reproduire les sons aigus et graves au plus proche de la réalité, nécessaire à la compréhension de la parole. Nucleus 5 dispose également d’une partie externe amovible, qui se place derrière l’oreille et se connecte à l’implant interne par un système d’aimant. Il envoie ensuite le signal à la partie interne via son antenne, qui convertit les sons. L’implant Cochlear est indiqué aux personnes souffrant de surdité de transmission ou de perception.

L’implant à ancrage osseux : un vibreur est implanté dans l’os pariétal. Les vibrations sonores sont transmises par conduction osseuse. Convient aux surdités de transmission, quand les osselets sont très abîmés ou totalement détruits. Cet implant est indiqué pour les surdités de transmission importantes, la surdité mixte (transmission et perception).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté Santé