Ados: faut-il réduire le sel pour diminuer leur consommation de sodas ?
Sommaire

Moins salé, moins sucré

En extrapolant ces données, les auteurs estiment que la réduction de chaque g/j de la ration sodée d'un enfant ou un adolescent entraînerait une diminution de 27 g/j de son apport en boissons sucrées et de 100 g/j de son absorption hydrique.

De même, si les apports en sel des enfants britanniques étaient diminués de moitié, alors ils consommeraient 2 ou 3 sodas en moins chaque semaine. Evidemment dans la pratique, cela signifie qu'il faut aussi essayer de réduire les fish & chips, les french fries, les chips… bref de s'attaquer à des institutions outre-manche!

Ce qu'il faut retenir: en mangeant moins salé, on boit moins sucré…

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : He FJ, Marrero NM, MacGregor GA. Salt Intake Is Related to Soft Drink Consumption in Children and Adolescents: A Link to Obesity? Hypertension 2008;51;629-634.
Sur le même sujet