L'activité physique diminue la fatigue après le cancer du sein

© Istock

Une équipe lyonnaise a montré qu'un programme d'activité physique adaptée peut réduire la fatigue de femmes traitées pour un cancer du sein.

Publicité

Favoriser l’activité physique après un cancer du sein

Une étude menée dans la région lyonnaise a montré que pour les patientes traitées pour un cancer du sein, un programme d'activité physique adaptée entraînait une réduction marquée de la fatigue ressentie lors de leur prise en charge.

Suivant les recommandations de l'Institut national du cancer (INCa), la clinique IRIS à Marcy l'Étoile (Rhône) a proposé à partir de janvier 2011 un programme d'activité physique adaptée aux patientes en convalescence. Chaque groupe de femmes touchées par un cancer du sein s'est vu proposer deux séances hebdomadaires sur une période de trois mois. Au programme : activités physiques, ergothérapie, Tai Chi, ainsi qu'un accompagnement par un nutritionniste et un psychologue.

Publicité
Publicité

L’activité diminue la fatigue de moitié et améliore la qualité de vie

Le bilan, dressé pour 50 femmes ayant participé à ce programme, est positif : une réduction de près de 50 % de la fatigue et une amélioration significative de la qualité de vie.

La pratique régulière d'une activité physique n'a pas entraîné d'effet secondaire (comme une augmentation d'un lymphœdème) ou une perte de poids.

Un argument de plus pour inciter les patientes à inclure une pratique sportive adaptée dans leur parcours après-traitement.

Publié par La Fondation ARC le Lundi 23 Décembre 2013 : 00h00
Source : Fondation ARC - Résultats présentés le 15 novembre 2013, lors des Journées de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM) à Montpellier.
PUB
PUB