Acné : distinguez le vrai du faux !
Sommaire

9) Les traitements actuels guérissent définitivement l'acné.

C'est faux.

 

Ils permettent de faire disparaître les boutons, mais ceux-ci réapparaissent souvent à l'arrêt du traitement. Il ne faut donc jamais arrêter son traitement sans avis médical et bien respecter la posologie indiquée par le médecin. Généralement, à l'arrêt du traitement, le médecin prescrit un autre traitement pour " entretenir " la guérison. Toutefois, les traitements permettent de raccourcir la durée de l'acné, voire la fréquence et la sévérité des crises. A savoir également : les effets du traitement en comprimés commencent généralement à se faire sentir au bout d'un à deux mois. Alors patience...

 

10) Certaines pilules contraceptives aggravent l'acné.

C'est vrai.

 

Il est conseillé d'utiliser une pilule dite de 3e génération contenant un progestatif considérée comme non androgénique, c'est-à-dire sans effet sur la glande sébacée. Inversement, il faut savoir que Diane 35 (et ses génériques) est un traitement anti-acné qui fait en même temps office de contraception, mais qui est associé à une augmentation du risque d’accident thromboembolique veineux. Ce traitement est donc réservé aux cas d’acné gênante et après échec des autres traitements. Et dès l'acné disparue, il faut utiliser une autre contraception.

 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :