7 idées reçues sur la sexualité des personnes âgées

La sexualité des personnes âgées semble bien mystérieuse pour les adultes jeunes, à l’image des interrogations que suscite cette phase de la vie à laquelle nous sommes de plus en plus nombreux à avoir accès. Voici un petit débriefing pour que tombent à jamais les idées reçues les plus tenaces sur le sujet.

PUB

1 - Après la ménopause, une femme a de moins en moins de désir

Faux ! La ménopause ne signe pas la fin de la vie sexuelle d’une femme. Certes elle n’a plus de cycles menstruels, plus d’ovulations, et sa fertilité s’arrête. Si son désir peut changer, il persiste toute la vie. Si le désir d’une femme ménopausée diminue, c’est souvent qu’elle est en couple depuis très longtemps et que la routine a pu s’installer. Des études ont montré qu’une femme ménopausée rencontrant un nouveau partenaire éprouve autant de désir qu’une femme de 30 ans…

PUB
PUB

2 - Les personnes âgées ne s’intéressent plus au sexe

Faux ! Les émotions, les fantasmes, l’imaginaire érotique n’ont pas d’âge ; ils existent tout au fil de la vie et jusqu’à notre mort. La sexualité est chevillée à la vie et tant que la vie est là, la sexualité aussi est présente.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 23 Février 2016 : 12h19
Mis à jour le Jeudi 25 Février 2016 : 11h52
Source : Marie-Hélène Colson. Âge et intimité sexuelle. Gérontologie et société. 2007/3 (n° 122 p63-83. DOI : 10.3917/gs.122.0063