7 erreurs à ne pas faire après une rupture

© Adobe Stock

Certains comportements après une rupture amoureuse ne font qu’empirer la situation et ralentir le rétablissement émotionnel. Le tour des principales erreurs avec David Buffault, thérapeute en région parisienne. 

PUB

Tenter de rester ami(e) avec votre ex

"On reste amis ?" La question peut sembler banale mais elle est en réalité lourde de conséquences.

Pourquoi c’est une erreur : "Suite à une rupture, la douleur mentale et émotionnelle est importante et il est préférable de laisser du temps passé pour se retrouver, se reconstruire seul(e) avant de décider de revoir l’autre. De nombreuses personnes sont prêtes à se raccrocher à tout ce qu’elles peuvent conserver de leur ex-conjoint(e), à subir les pires humiliations pour un peu d’attention. En terme d’estime de soi, cela peut être très destructeur. La relation doit avoir évolué avant d’espérer revenir en tant qu’ami(e).", explique David Buffault.

PUB
PUB

Que faire à la place : consacrez du temps à reconstruire son quotidien, à refaire des activités, des sorties seul(e) et avec des amis, de la famille.

Le (la) harceler au téléphone et exiger des explications

Vous venez de vous séparer, mais voilà, vous êtes en colère et le manque étant insupportable, vous commencez à l’appeler régulièrement, à lui envoyer des dizaines de textos par jour en réclamant des explications.

Pourquoi c’est une erreur : "Derrière ce comportement, il y a souvent une dépendance affective plus ou moins importante. Vous aviez déjà projeté votre vie avec lui. C’est le besoin de vous sentir aimé, doublé d’une blessure narcissique qui pousse à tomber dans ces excès.", explique David Buffault.

En plus : cela n’a jamais ramené qui que soit de le harceler.

Que faire à la place : il est important au contraire de laisser de l’espace et du temps à l’autre, comme il est tout aussi important de reconstruire sa vie, d’apprendre à s’aimer et à construire son estime de soi.

Publié le 19 Novembre 2018
Auteur(s) : Florence Massin, journaliste santé
Validé par : David Buffault, Psychothérapeute
Source : Remerciements à David Buffault, thérapeute en relation d’aide et psychopraticien en région parisienne dans le Val d’Oise.