7 conseils pratiques pour limiter les fuites urinaires

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Janvier 2010 : 01h00
Mis à jour le Mardi 12 Avril 2016 : 18h35

Les fuites urinaires, gênantes, voire carrément handicapantes, sont fréquentes. On estime qu'une femme ménopausée sur 4 est concernée par l'incontinence urinaire à divers degrés. Mais les fuites peuvent aussi toucher des femmes jeunes. Voici 7 conseils pratiques pour limiter les fuites urinaires.

© Fotolia
PUB

1) Contre les fuites urinaires : luttez contre la constipation

La constipation est bien connue pour aggraver les fuites urinaires, les selles faisant pression sur la vessie. Pour limiter tout risque de constipation, il est nécessaire de consommer largement à chaque repas des fruits et des légumes, ainsi que des céréales, de préférence complètes.

2) Contre les fuites urinaires : soyez active !

L'activité physique contribue à renforcer tous les muscles, dont ceux du plancher pelvien, à condition d'éviter les activités qui imposent des sauts (jogging, step...). Après l'accouchement et dès une incontinence débutante, il est par ailleurs recommandé de réaliser des exercices spécifiques de renforcement du plancher pelvien (exercices de Kegel).

3) Luttez contre les kilos en trop

Tout surpoids entraîne une pression supplémentaire et constante sur la vessie et sur les muscles du plancher pelvien, ce qui finit par les affaiblir.

4) Abandonnez définitivement tout tabagisme

L'exposition à la fumée expose à un risque de toux chronique, laquelle peut entraîner une incontinence urinaire ou aggraver une incontinence existante.

5) Contre les fuites urinaires : prévenez les infections urinaires

Les infections urinaires pouvant entraîner des complications, comme une inflammation de la vessie et donc des envies urgentes et fréquentes. Des cures de jus de canneberge sont recommandées en prévention, cette petite baie rouge ayant des propriétés antibactériennes.

6) Buvez beaucoup.

De l'eau bien sûr, et très régulièrement tout au long de la journée, excepté le soir, où il est préférable de diminuer sa consommation de boisson. A savoir : évitez l'alcool, les boissons contenant de la caféine et les jus d'agrumes, car ces breuvages sont irritants pour la vessie.

7) Attention aux médicaments

Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver une incontinence urinaire : antihypertenseurs, antidépresseurs, diurétiques, somnifères, myorelaxants, etc. Discutez-en avec votre médecin, il peut dans certains cas vous proposer une alternative.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Janvier 2010 : 01h00
Mis à jour le Mardi 12 Avril 2016 : 18h35
Source : Association d'Aide aux Personnes Incontinentes (AAPI), www.aapi.asso.fr.
PUB
PUB
A lire aussi
Quels médicaments contre l'incontinence urinaire ?Publié le 31/03/2008 - 00h00

Seules l'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine accompagnée ou précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) et mixte (incontinence urinaire par impériosité et incontinence urinaire d'effort) bénéficient de médicaments efficaces. Il n'existe à ce jour...

Plus d'articles