6 conseils pour aborder zen ses examens et les réussir !
Sommaire

Juste avant l'examen

Se lever à une heure raisonnable, c'est-à-dire ni trop tôt par rapport à l'heure de votre examen (l'attente est angoissante), ni trop tard (se dépêcher est stressant).

Prendre un petit-déjeuner est très important. Il ne faut pas arriver à l'examen le ventre vide, au risque d'avoir un coup de pompe sur sa feuille, ni trop plein d'ailleurs.

Prendre une douche pour se donner un coup de fouet.

Idéalement, faire quelques mouvements de gymnastique pour se sentir bien dans son corps.

Contre la panique et le stress, la veille, avant d'entrer dans la salle d'examen et pendant l'examen (en prenant connaissance de l'énoncé par exemple), la relaxation rapide est très efficace : inspirer lentement pendant 5 secondes en gonflant le ventre, bloquer la respiration pendant 5 secondes, expirer lentement à partir du ventre, pendant 5 secondes.

Pendant l'examen

Pas de précipitation, il faut être efficace !

Lire très attentivement l'énoncé et jusqu'à la dernière ligne.

Une fois l'énoncé bien compris et en cas d'épreuve longue, établir un plan et accorder à chaque partie le temps idéal nécessaire dans la limite du temps qui est alloué.

Commencer par les questions que l'on trouve les plus faciles, tout en gardant le temps nécessaire aux questions plus difficiles.

Ne pas rester bloqué sur une question. Passer à une autre et y revenir après. Cocher celles que l'on a traitées et entourer celles sur lesquelles il faut revenir.

Prévoir une dizaine de minutes pour se relire.

Soigner la présentation : l'orthographe bien sûr, mais aussi l'écriture, les interlignes, les paragraphes. Plus la copie sera agréable à lire, plus le correcteur risque d'être indulgent (dans la mesure du possible).

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Institut Moncey