33% des gens ne savent pas que le lait maternel peut transmettre le virus du Sida

© Adobe Stock

Beaucoup de mauvaises informations circulent encore sur le virus du Sida. A commencer par ses modes de transmission, comme le montre un sondage mené par VL Média et le laboratoireTerpan.

Publicité

Le virus du Sida peut être transmis lors de rapports sexuels non protégés. Mais pas que ! A l'occasion de la Journée mondiale du Sida 2017, le laboratoire Terpan et VL Media ont réalisé un sondage auprès de 539 Français âgés de 15 à 29 ans pour faire le point sur leurs connaissances de la maladie. Résultats : il y a encore beaucoup de fausses informations qui circulent.

Sur les modes de transmission déjà."La transmission du VIH peut se faire par le sperme, le sang, les sécrétions vaginales et même le lait maternel"rappelleTerpan. Or33%des sondésignoraient cette dernière mention. Par ailleurs,11% des sondéspensaient que les moustiques pouvaient transmettre le virus, ce qui est faux.

Sur la guérison de la maladie.Près d'un sondé sur5pense qu'il est possible de guérir du Sida. "A l'heure actuelle, il est important de rappeler qu'il est impossible d'éradiquer complètement le VIH ou encore guérir du SIDA,indique le laboratoireTerpan. Certes, les avancées en matière de traitement permettent dorénavant de contrôler la multiplication du virus à l'intérieur de l'organisme, mais la combinaison d'antirétroviraux est à prendre durant toute sa vie." Actuellement, 500 000 personnes vivent avec le VIH en France. Entre30000 et 40000 personnes infectées par le VIH ignorent leur séropositivité.

Publicité
Publicité

Il faut marteler le rôle essentiel du préservatif masculin ou féminin

"Il est important de souligner à nouveau que, quelles que soit la fréquence et les circonstances des rapports, il est nécessaire de mettre la prévention au centre des messages de sensibilisation, et continuer de marteler le rôle essentiel du préservatif masculin ou féminin" insiste Terpan. "Une première consultation de contraception remboursée à 100% vient d'être créée pour les jeunes en vue de parler de contraception mais aussi de sexualité et de prévention des infections sexuellement transmissibles comme nous le faisons dans les centres du Planning familial (MFPF) depuis toujours, rappelle le Dr Annie-Laurence Godefroy, médecin généraliste, dans le communiqué du laboratoire Terpan. Mais je crois qu'il est nécessaire de mettre l'accent sur l'éducation à la sexualité en milieu scolaire. En principe obligatoire, elle est loin d'être appliquée dans tous les collèges et lycées et ne correspond pas forcément aux attentes des jeunes. Il me semble notamment nécessaire de mettre à contribution les réseaux sociaux et médias jeunes pour mieux informer."

Le SIDA expliqué en vidéo

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé le Vendredi 01 Décembre 2017 : 10h56
PUB
PUB