24 heures sans tabac : les lycéens aussi !

A 17 ans, 50% des adolescents fument, dont 52% de filles. Selon Jean Marc Leder, père de famille et pharmacien d'officine, laisser les jeunes s'intoxiquer ainsi revient en quelque sorte à de la non-assistance à personne en danger ! Il a donc proposé à des élèves fumeurs du lycée parisien Saint-Michel de Picpus des classes de 1ère S, ES et L, une centaine d'élèves au total, de s'abstenir le 31 mai à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac promue par l'Organisation Mondiale de la Santé.
Publicité

En accord avec le chef de l'établissement et l'Académie, ces lycéens seront répartis en deux groupes : certains choisiront de porter un patch, les autres essaieront de ne pas fumer sans aucune aide. L'objectif de cette opération vise à faire prendre conscience aux jeunes de leur dépendance à la nicotine. Après ces 24 heures de sevrage, leurs réactions seront analysées : sont-ils devenus plus irritables et anxieux ? ont-ils compensé par une consommation supplémentaire d'aliments ou de café ? etc. L'ensemble de ces comportements sera l'occasion de leur apporter de l'aide, de l'information et de leur suggérer de poursuivre cette expérience.Quel que soit votre âge, rendez-vous le 31 mai afin de montrer l'exemple et de préserver sa santé !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 28 Mai 2001 : 02h00
Source : Le Quotidien du Médecin, n°6921, 21 mai 2001.