Le vin, ami ou ennemi ?

Publié par Aude Dion, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2014 : 10h00
Mis à jour le Mardi 03 Juin 2014 : 09h39

On l’entend souvent : « le vin, c’est plein de bonnes choses, c'est bon pour le  cœur ! ».

Mais, entre les vertus supposées du vin et ses potentiels dangers pour la santé, comment savoir ce qui pèse le plus lourd dans la balance ?

Le vin et ses antioxydants

Parmi les points forts de cette boisson tant prisée : les polyphénols, ces substances antioxydantes présentes en quantités notables dans le vin.

Nombreuses sont les études qui ont investigué leurs effets potentiellement anti-inflammatoires et leur possible action protectrice sur le système cardio-vasculaire.

De tous les alcools, le vin serait-il alors le meilleur ?

Pas si sûr… Si certaines études mettent effectivement en avant les bienfaits potentiels des antioxydants contenus dans le vin, d’autres recherches tendent à relativiser cet aspect.

Le véritable « atout » du vin, selon ces chercheurs, résiderait plutôt dans… sa teneur en alcool !

Il semblerait en effet que la longévité, toutes causes de décès confondues, soit légèrement supérieure chez les faibles consommateurs de boissons alcoolisées par rapport aux abstinents complets. À petites doses (1 à 2 verres par jour), l’alcool aurait une action anti-inflammatoire et exercerait un effet favorable sur la tension artérielle.

Bonne nouvelle pour ceux qui préfèrent la bière ou les alcools plus forts : la consommation modérée d’autres boissons alcoolisées que le vin entraînerait aussi cet effet protecteur.

La fameuse « petite goutte » quotidienne des centenaires qui célèbrent leur âge à trois chiffres sous le regard admiratif des médias trouverait donc ici son fondement scientifique.

Publié par Aude Dion, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2014 : 10h00
Mis à jour le Mardi 03 Juin 2014 : 09h39
Source : Interview du Dr Anne Boucquiau, médecin nutritionniste et manager du Département Prévention à la Fondation contre le Cancer.
"To Drink or Not to Drink, That is the Question", Robert A. Kloner, Shereif H. Rezkalla, Circulation, 2008.
A lire aussi
Où en êtes-vous avec votre consommation d'alcool ?Publié le 31/03/2004 - 00h00

Boire trop d'alcool représente un danger, non seulement pour soi, mais également pour les autres. En France, la consommation d'alcool est à l'origine de 45.000 morts par an, soit 10 % des décès. C'est la deuxième cause de mortalité " évitable " ! La seule solution à ce problème majeur de...

L'abus d'alcool fait-il grossir ou maigrir ?Publié le 02/02/2009 - 00h00

L'alcool est très calorique. En conséquence de quoi, l'alcool devrait faire grossir les personnes qui en consomment beaucoup. Qu'en est-il ? C'est l'inverse qui se produit : ce n'est pas l'obésité qui guette les gros consommateurs d'alcool mais la dénutrition. Comment expliquer ce phénomène ?

Plus d'articles