Troubles visuels : à dépister avant l'âge de 3 ans

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 09 Août 2002 : 02h00
-A +A
Les anomalies visuelles de l'enfant doivent être dépistées très précocement. Il existe une période clé dite « sensible » durant laquelle les traitements donnent de bien meilleurs résultats.

Les experts de l'Inserm (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale), auteurs d'un bilan des connaissances sur les déficits visuels chez l'enfant, rappellent qu'il existe une période pendant laquelle la prise en charge des anomalies visuelles est plus efficace, car le système visuel est particulièrement sensible. Celle-ci s'étend de l'âge de 6 mois à 5-7 ans, avec une sensibilité maximale entre 6 et 18 mois. Il est donc essentiel de dépister au plus tôt ces troubles. Par exemple à ces âges, une myopie, un astigmatisme ou une hypermétropie peut se soigner complètement. La correction d'un strabisme donne de meilleurs résultats. En cas de glaucome ou de cataracte, le risque de cécité est moindre. Le pronostic vital de l'enfant est sauvegardé en cas de rétinoblastome.

Des conséquences très lourdes

En l'absence d'une prise en charge, les déficits visuels de l'enfant ont des conséquences graves pouvant perdurer toute la vie. Qu'il s'agisse d'une pathologie lourde ou d'une anomalie « légère », le handicap visuel est susceptible de retarder et d'affecter le développement de l'enfant : trouble du contrôle visuel du mouvement des mains vers 4 mois, de l'opposition pouce-index à 6 mois, de la station debout à 11 mois et de la marche à 12-24 mois. Plus tard, il peut entraîner des difficultés scolaires notamment dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Selon une étude réalisée sur plus de 30.000 élèves entrant à l'école primaire, un enfant sur six présente un trouble de la vision (myopie, hypermétropie, strabisme, trouble de la vision binoculaire…). Un dépistage précoce reste essentiel !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 09 Août 2002 : 02h00
Source : Expertise collective de l'Inserm (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale), Les déficits visuels : dépistage et prise en charge chez le jeune enfant, dossier de presse, Paris, 26 juin 2002.
A lire aussi
Dépistage des troubles visuels de l'enfant Publié le 19/08/2002 - 00h00

Les anomalies visuelles de l'enfant doivent être dépistées très précocement. Leurs conséquences seront moins graves et leur prise en charge bien plus efficace. Les experts de l'Inserm proposent d'inclure un dépistage systématique à chaque visite médicale.

Votre enfant voit-il bien ? Repères pour les parents Publié le 25/08/2004 - 00h00

Entre l'âge de 4 et 9 mois, la plupart des anomalies visuelles peuvent être détectées... à condition d'être vigilant(e) ! Au fil des mois, la vision de bébé s'affine car elle est de plus en plus sollicitée. Chaque signe, indiqué par son comportement, doit vous amener à consulter un...

Sachez repérer un trouble visuel chez votre enfant Publié le 02/09/2012 - 22h00

Votre enfant écrit le nez sur son cahier, il a mal à la tête, il plisse les yeux ? Et si c’était le signe d’une anomalie visuelle ? En attendant le jour de votre consultation chez l’ophtalmo, voici quelques indications qui peuvent vous mettre sur la piste : myopie, hypermétropie,...

Plus d'articles