Traitement anticoagulant : Anti-vitamine K à surveiller !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2008 : 02h00
-A +A
Les anti-vitamines K sont des médicaments très efficaces que prennent 600.000 Francais pour diminuer leur risque de thrombose (formation de caillot sanguin). Toutefois, l'action de ce traitement doit être soigneusement surveillée, au risque de voir apparaître des complications hémorragiques.

Pourquoi un traitement anti-vitamine K ?

Les médicaments anti-vitamines K sont des anticoagulants. Ils fluidifient donc le sang et empêchent ainsi la formation de caillot à l'intérieur d'une veine ou d'une artère chez les personnes à risque. Ces dernières sont très nombreuses : quelque 600.000 Francais sont sous traitement anti-vitamine K, soit près de 1% de la population. 2/3 d'entre eux le sont en raison d'une fibrillation auriculaire (un trouble du rythme cardiaque fréquent chez les personnes âgées) et 1/3 en raison d'une embolie pulmonaire, d'une phlébite (thrombose veineuse profonde) ou en prévention d'une phlébite en cas d'immobilisation prolongée (plâtre, etc.). Chez ces personnes, le risque de formation de caillot sanguin est plus élevé. Or si le caillot se déplace, il peut aller obstruer un vaisseau et empêcher le passage du sang, ce qui expose à un risque d'accident vasculaire cérébral si une artère cérébrale se bouche ou d'embolie pulmonaire s'il s'agit d'un vaisseau pulmonaire obstrué.

Un dosage à ajuster finement pour éviter les complications

L'efficacité du traitement anti-vitamine K est indéniable. Mais il convient d'utiliser le juste dosage au risque de voir survenir des complications. En effet, trop d'anti-vitamine K s'accompagne d'un risque d'hémorragie, tandis que pas assez expose à une thrombose. Le risque de complication est directement lié à la durée pendant laquelle le dosage de l'anti-vitamine K est inadéquat. Or de très nombreux facteurs modifient l'action du traitement anti-vitamine K : activités, maladies, médicaments, alimentation, etc. Il est donc souvent nécessaire de vérifier régulièrement, et selon les circonstances, l'efficacité de anti-vitamine K.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2008 : 02h00
Source : Dossier de presse Procter & Gamble Pharmaceuticals, juin 2008.
A lire aussi
Anti-vitamine-K : précautions avant intervention dentaire Publié le 13/05/2008 - 00h00

Vous prenez un traitement par anti-vitamine K ? Sachez que les interventions en chirurgie dentaire nécessitent des précautions. En effet, le traitement par anti-vitamine K est anti-coagulant et comporte donc un risque d'hémorragie que votre chirurgien dentiste doit prendre en compte.

A quoi reconnaît-on une embolie pulmonaire ? Publié le 23/02/2009 - 00h00

L'embolie pulmonaire est une complication grave de la phlébite. Assez peu symptomatique, certains signes peuvent toutefois permettre de la suspecter, d'autant plus s'ils sont mis en parallèle avec certains facteurs de risque d'embolie pulmonaire.

Phlébite : principal danger, l'embolie pulmonaire Publié le 30/12/2008 - 00h00

La phlébite touche quelque 150.000 Francais. Au-delà des varices et des oedèmes qui peuvent apparaître sur les jambes, cette maladie peut aussi provoquer une embolie pulmonaire, dont l'issue est trop souvent fatale. Pourtant, chaque année, des milliers de décès pourraient être évités...

Plus d'articles