Sport : l'endurance

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Jeudi 11 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mai 2014 : 15h18
-A +A
L'endurance est la possibilité de maintenir dans le temps un certain niveau d'intensité lors d'un effort prolongé.

Endurance : définition

Les allures d'endurance se font en « aérobie », c'est-à-dire que l'énergie utilisée par les muscles au court de l'effort est essentiellement fournie par l'oxydation des sucres et des lipides disponibles. Dans ce cas, on respire vite mais on n'est pas essoufflé : l'effort peut durer longtemps car ce métabolisme est rentable sur le plan énergétique.

Quand l'essoufflement apparaît, l'oxygène n'arrive plus en quantité suffisante au niveau des muscles : l'énergie provient alors d'un autre métabolisme, « anaérobie », beaucoup plus éprouvant. L'effort ne pourra pas durer longtemps.

Pour définir plus précisément l'endurance, et même la chiffrer, on peut donc se servir de la VO2 max, qui est le débit maximum possible d'oxygène consommé lors d'un effort (mesuré pour une personne donnée). C'est un peu comme pour une automobile. La consommation d'essence est variable en fonction de l'effort fourni par le moteur, mais la cylindrée de la voiture est une valeur fixe qui met un seuil à l'effort maximum qui pourra être fourni par le moteur. L'endurance se situe en dessous de ce seuil et se définit comme la capacité à maintenir dans le temps une partie de cet effort maximum « aérobie ». Par ailleurs, ce seuil aérobie peut être amélioré par l'entraînement.

Endurance fondamentale, endurance active

Si on prend comme exemple l'entraînement des coureurs à pied, on peut distinguer deux catégories d'endurance.

  • L'endurance fondamentale est l'endurance tout court, qui permet par exemple de maintenir un rythme de croisière lors d'un footing tranquille. C'est surtout l'allure des débutants, mais c'est aussi une allure de récupération pour les sportifs confirmés. Le travail musculaire se fait principalement en aérobie, à environ 70-75 % de la Puissance Maximale Aérobie (puissance de l'exercice à VO2 max).
  • L'endurance active est un seuil au-dessus. Elle est en général maintenue quelques minutes mais peut être prolongée par l'entraînement et correspond à environ 80-85 % de la Puissance Maximale Aérobie.

Quand arrive un essoufflement, c'est que l'on est plus dans le cadre de l'endurance. On est alors en filière anaérobie.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Jeudi 11 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Mai 2014 : 15h18
A lire aussi
La VO2 max Publié le 11/04/2002 - 00h00

Lors d'un effort, le volume d'oxygène consommé dépend de l'effort fourni et augmente avec l'intensité de celui-ci. L'oxygène est le carburant nécessaire à tout effort physique prolongé (c'est le carburant de l'endurance).

L'épreuve d'effort Publié le 25/04/2002 - 00h00

Afin d'adapter et de personnaliser l'entraînement sportif de chaque individu, on évalue par des tests de terrain la puissance maximale et vitesse maximale aérobie (PMA et VMA).

Le cardiofréquencemètre Publié le 12/04/2002 - 00h00

Le cardio-fréquence-mètre (CFM) est un appareil émetteur porté en ceinture thoracique et recueillant, au moyen de deux électrodes placées sur le thorax, la fréquence cardiaque instantanée.

Plus d'articles