Sport : comment gérer son entraînement ?

Sport : comment gérer son entraînement ?
Échauffement, entraînement, récupération, mais aussi épreuve d’effort ou calcul de la VO2 max sont autant de domaines que le sportif doit connaître pour améliorer ses performances sans prendre de risque.Le point avec e-santé sur ces différents paramètres qui permettent de mieux gérer son entraînement.
Sport : comment gérer son entraînement ?

Le choix de la rédaction

L'épreuve d'effort

Afin d'adapter et de personnaliser l'entraînement sportif de chaque individu, on évalue par des tests de terrain la puissance maximale et vitesse maximale aérobie (PMA et VMA).

Lire l'article

Sport : l'endurance

L'endurance est la possibilité de maintenir dans le temps un certain niveau d'intensité lors d'un effort prolongé.

Lire l'article

La récupération sportive

Après un effort sportif, il s'agit d'une part de reconstituer les réserves énergétiques et d'autre part d'éliminer les substances toxiques produites comme l'acide lactique.

Lire l'article

La VO2 max

Lors d'un effort, le volume d'oxygène consommé dépend de l'effort fourni et augmente avec l'intensité de celui-ci. L'oxygène est le carburant nécessaire à tout effort physique prolongé (c'est le carburant de l'endurance).

Lire l'article

L'échauffement avant le sport

L'échauffement est avant tout une " préparation " à l'effort, aussi bien physique que psychologique.

Lire l'article

L'entraînement sportif

L'entraînement a pour objectif d'adapter progressivement l'organisme à des efforts plus importants.

Lire l'article

Articles

Consommé à tous les âges de la vie, le chocolat peut parfois être un aliment doudou réconfortant en période de stress avec l’inconvénient d’apporter de nombreuses calories. Quel choix faire entre le noir, l’allégé et celui au lait pour éviter que les kilos ne s’installent ? Le point maintenant en cinq idées fausses.

Un soutien-gorge spécifique sport n’est pas une coquetterie ! Certaines pratiques comme le running peuvent vraiment endommager votre poitrine. Quelques conseils pour bien choisir votre lingerie de sport.

L’association Odyssea poursuit son programme 2017 de courses ouvertes au grand public destinées à recueillir des fonds pour la lutte contre le cancer du sein, en partenariat avec Medisite. Jusqu’à la fin de l’année, petits et grands peuvent se mesurer, entre soi ou contre la montre, sur des parcours adaptés au niveau de chacun : une course de 1km pour les enfants, une marche rapide ou une course modérée sur 5km, et une course chronométrée de 10km pour les plus sportifs ! 

E-santé s’associe au projet et vous propose avec son partenaire sport santé Macadam Tonic des conseils pour tous, afin de préparer au mieux cet excellent moment de partage, de joie, et de bien-être. Tous à vos baskets !

sport et bénéfices santé

Les connaissances sur l’activité physique et les bienfaits d’une pratique régulière et soutenue ne sont pas immuables. La recherche avance et certains conseils sont parfois recadrés voire même remis en cause. La preuve en cinq exemples issus de la littérature scientifique la plus récente.

sexualité en pleine conscience

La vague du « slow » a tout envahi. Slow Food, Slow Design ou Slow Management... ont mis au goût du jour la prise de recul, l’attention, le plaisir, la qualité, la prise de conscience et de responsabilité. Avec le Slow Sex, c’est un peu la même chose. Mais la méditation en pleine conscience ne cherche pas seulement à faire durer le temps érotique : elle est aussi au service des troubles de la sexualité

maladie de parkinson

Dès le début de l’évolution de la maladie de Parkinson, et surtout dès le moindre signe de trouble du langage ou de la déglutition, un bilan orthophonique s’impose. Seule une rééducation par un orthophoniste peut rendre la parole à ces personnes et éviter toute fausse-route, première cause de décès prématuré dans cette population.

Maladie de parkinson

Dans l’esprit du grand public, la maladie de Parkinson est une affection qui fait trembler, ralentit les mouvements, voute le dos… Cette image d’une personne grabataire est bien éloignée de la réalité : l’âge moyen au moment du diagnostic est de 58 ans, chez de jeunes seniors souvent actifs. D’où l’intérêt des techniques de rééducation intensive, surtout lorsqu’elles sont adaptées aux différentes disciplines -ergothérapie, orthophonie, kinésithérapie, stimulation cognitive - au sein d’un programme complet.

douleurs articulations

Sans articulations, pas de mouvements. Les préserver contribue à maintenir la souplesse et la mobilité de notre corps. Des articulations en forme éloignent également les douleurs, sources de handicap et de dépendance.

Neurofeedback : cerveau, anxiété, mémoire

Le Neurofeedback est une méthode douce qui permet au cerveau de s’autoréguler et de se réorganiser pour optimiser son fonctionnement. Cette approche est de plus en plus souvent proposée en complément de la médecine traditionnelle dans quasiment tous les domaines, allant des problèmes de santé à l’amélioration des performances. Explications de Marie-France Sebe*, praticienne de Neurofeedback dynamique (neuroptimal).

Douleur et traitement

La douleur est le premier motif de consultation !  Ainsi, un Français sur trois souffre de façon chronique. Quand elle s’éternise au-delà de trois mois, la douleur devient une maladie à part entière. Et entraîne dans son sillage anxiété, dépression, troubles du sommeil... En bref, elle empoisonne la vie. Un mal de dos tenace, une fibromyalgie, de l’arthrose, des migraines à répétition... Quelle que soit son origine, la douleur chronique se soigne d’abord avec des médicaments. Avec plus ou moins de succès.

objet connecté santé

Le quantified self – ou « auto-mesure de soi » - est venu bouleverser nos vies d’humains en nous donnant accès, grâce aux technologies de pointe, à des informations très précises sur le fonctionnement de notre corps. Des infos qui se dissimulaient auparavant dans les profondeurs de nos organes et de notre métabolisme, et auxquelles seuls les spécialistes avaient accès. Entre dispositifs de santé et gadgets loisir, les objets connectés nous permettent de mieux connaître nos paramètres physiologiques,  et de tirer parti de ces informations pour optimiser nos performances tout en prenant soin de notre santé. Ils nous aident à nous soigner lorsque la maladie est là.

Exercices de sport pour maigrir

Le cardio-training, rien de tel que le sport pour muscler son cœur, le rendre plus résistant, et éloigner les risques de maladies coronariennes. Mais pourquoi et comment exactement ? Le point avec Nicolas Bertrand, kinésithérapeute et ostéopathe, co-fondateur de la méthode Macadam Tonic.

Chaque dimanche, c’est pareil, la déprime vous envahit : vous avez le bourdon à l’idée que le week-end se termine et qu’il faut retourner à l’école ou au travail le lendemain. Mollesse, mélancolie, anxiété, irritabilité... On estime que 50% de la population serait concernée par le blues du dimanche soir. Un phénomène qui peut gâcher la fin du week-end mais qui n’est pas inéluctable.

Hiver : astuces anti-froid !

L’hiver arrive et comme chaque année, vous redoutez le froid, les intempéries, la grisaille, les épidémies et les jours qui raccourcissent. A cette période, il est  possible de ressentir davantage les effets néfastes du stress, de la fatigue et de la pollution. Heureusement, vous allez pouvoir compter sur de nouveaux alliés santé, des vitamines, au sport et aux objets connectés.

Serious games thérapeutiques

Le jeu, c’est du sérieux. Le principe des serious games ou "jeux sérieux" en santé est simple : en s’amusant comme dans un jeu vidéo, on peut changer les comportements en santé, apprendre sur sa maladie et mieux la gérer au quotidien. Certains font de la prévention, d’autres tentent même de ralentir un déclin cognitif léger ou de rééduquer après un AVC.

Le cœur des sportifs n’a presque plus de secret pour le Pr Pierre Croisille, directeur adjoint de l’unité de recherche CREATIS (CNRS 5220, INSERM 1206, Université de Lyon, Saint-Etienne) qui travaille sur l’imagerie fonctionnelle cardiaque et musculaire dans les sports d’endurance. Ce scientifique nous dit tout sur le cœur endurant et l’effort sportif.

L’activité sportive est-elle sans risque en cas de problème cardiaque ? Trop de sport nuit-il au cœur ? On entend souvent tout et son contraire. Les réponses du Pr Pierre Croisille, directeur adjoint de l’unité de recherche CREATIS (CNRS 5220, INSERM 1206, Université de Lyon, Saint-Etienne),un expert de l’imagerie fonctionnelle cardiaque et musculaire dans les sports d’endurance.

L’activité sportive dévoile chaque jour davantage son lot de bienfaits pour la santé. Elle aide à combattre la maladie dès l’annonce du diagnostic, et se pose désormais non plus en simple « soin de support » (selon la définition de l’INCa*) mais en véritable maillon constitutif des thérapies : la Haute Autorité de Santé a reconnu en 2011 l’activité physique et sportive comme une « thérapeutique non médicamenteuse ». L’enquête nationale Podium (octobre 2016) lancée par la fédération CAMI Sport et Cancer, qui s’adressait aux patients et aux soignants, vient de livrer ses précieux enseignements sur les conditions d’accès à l’activité physique et sportive en cancérologie. Nous avons recueilli les conseils du  Dr Mahasti Saghatchian, médecin cancérologue spécialiste du cancer du sein à l’Institut Gustave Roussy, mis en images par notre partenaire Macadam Tonic.

Lutter contre la fatigue, favoriser la réhydratation et la récupération musculaire, refaire le plein d’énergie : l’alimentation participe pleinement à la récupération après une activité sportive. Explications.

La prise en charge de notre bien-être au quotidien est une démarche globale. Si elle inclut la surveillance de notre silhouette, de notre alimentation, de notre forme physique, nous faisons aussi très attention aux produits que nous nous mettons sur la peau. Alors, pour se concocter un vanity plus green si on se sent une âme écolo, voici des recettes de soins et de cosmétiques maison 100% naturels.

 

Si l’activité physique régulière et modérée entretient l’organisme, entraîne le cœur, chasse le stress et protège de certains comportements à risque, la pratique d’une activité sportive en excès semble, à l’inverse, augmenter le risque d’une consommation d’alcool problématique.

Nous vivons la moitié de notre temps éveillé au travail. Si certains métiers procurent aux travailleurs la juste dose d’activité physique quotidienne nécessaire à leur santé  - extraction et transformation des matières premières, manutention, usinages, métiers physiques, efforts corporels divers… - il faut bien reconnaître que les métiers du secteur tertiaire, ceux des entreprises de services, qui se satisfont d’un bureau, d’une chaise, d’un ordinateur et d’un téléphone pour l’accomplissement des tâches requises, n’offrent à leurs actifs que la perspective de la sédentarité pourvue des  facteurs de risques pour la santé qu’elle engendre. Les politiques RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) établissent désormais un lien entre le sport, la santé et le mieux-être des collaborateurs, et pointent  ses vertus sur les plans managérial ou économique. Alors, comment bouger au bureau, en attendant les plans d’envergure que nous promettent les patrons ?  Nicolas Bertrand, kinésithérapeute et ostéopathe, co-fondateur de la méthode Macadam Tonic, nous a préparé sur mesure quelques exercices simples et efficaces.

Le yoga est une pratique de plus en plus répandue en Occident. Des chants, de la respiration, des postures, de la méditation, le yoga est une pratique complète qui intègre le corps et l’esprit. A chacun de le vivre comme il l’entend, de l’intégrer dans son quotidien, pour en faire bien plus qu’une activité physique, mais un chemin de vie. Aucun prérequis, tout le monde peut faire du yoga, sans limite d’âge ! Une pratique au quotidien apporte à court et à long terme des bénéfices visibles sur le corps et l’esprit.

Prêt pour la course à pied ? Testez-vous en 10 étapes

Vous êtes décidé : vous relevez le défi du prochain marathon de Paris. Quant au trail de l’Ultra Tour des 4 Massifs, vous en serez aussi ! Mais pour faire partie des huit millions de Français qui pratiquent la course à pied ou "footing" au moins quatre heures par semaine et suivent un véritable entraînement, il faut d’abord tester ses capacités.

Pour Esanté, le Pr Véronique Billat, physiologiste du sport et directrice du laboratoire de biologie intégrative des adaptations à l’exercice à l’Université d’Evry-Val-d’Essonne a imaginé un jeu-test en 10 étapes. C’est parti !

Sport Nature : réussir ses premiers trails

Le trail (ou ultra trail selon la distance à parcourir),course en montagne et véritable sport nature, rassemble de plus en plus d’adeptes venus s’éprouver au fil des pentes, cailloux et sentiers. Conseils de pro de Véronique Billat* pour faire ses premières foulées, et performer tout en préservant sa santé !

Sports santé à la montagne : des activités sportives pour tous

Envie de vacances actives ? Envie de pratiquer du sport santé ? La montagne est faite pour vous ! Petit panorama des activités sportives à pratiquer pour se remettre sur pied, se faire plaisir et tonifier son corps… et son mental.

Vacances d’été : le choix de la santé à la montagne

Envie de frais, de grand air, de vacances d’été saines et toniques ? Prenez de l’altitude, partez vous ressourcer, faites le choix de la santé à la montagne ! Eventail de ses vertus thérapeutiques, dans les Hautes-Alpes et plus précisément à la station emblématique de Briançon-Serre-Chevalier…

Être sportif et diabétique : les consignes alimentaires à connaître

Séances de running hebdomadaires, escalade ou natation, pour une personne diabétique être sportif n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Dans le diabète de type 1, le risque n°1 au cours mais aussi au décours de l’exercice physique est l’hypoglycémie, lorsque celui-ci n’a pas été programmé et qu’il se prolonge. Comme dans le diabète de type 2 sous insuline, il s’agit alors de gérer à la fois l’alimentation et les doses d’insuline. 

Performance du sportif : c’est dans les gènes ?

"Nul" en sport ? C’est en partie à cause de vos gènes. Car la volonté et l’entraînement ne font pas tout. A la base de la performance des sportifs, il y a un environnement favorable mais aussi une prédisposition génétique. Cela peut même aller bien au-delà, lorsqu’une mutation génétique responsable d’une maladie avantage les athlètes. C’est le cas de "la maladie des champions", surnom de l’hémochromatose. Mais chez les sportifs de haut niveau comme les amateurs, l’effort reste payant pour s’améliorer.

L’eau de mer : un trésor de santé pour toutes les vacances

Vous partez à la mer ? Profitez pleinement des vertus de l’océan, capable de vous remettre en forme des pieds à la tête. L’eau de mer est un élixir de santé, plongez !

Pages