Sel et pression artérielle : quoi de neuf ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 22 Avril 2016 : 15h51
Mis à jour le Mardi 10 Mai 2016 : 22h58

Une étude remet en cause le bien-fondé d’une consommation en sel inférieure à 5 grammes quotidiens, comme le préconise pourtant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Est-ce souhaitable ? Est-ce que le fait de bannir le sel est plus utile que les médicaments antihypertenseurs sur la pression artérielle ? Des questions à se poser en ce 14 mai, journée mondiale contre l’hypertension.

Sel : qui consomme quoi ?

On connait la véritable consommation de sel dans le monde : 46 % des personnes ingèrent entre 10 et 12g de sel quotidiens, 23% plus de 12,5 g et à l’opposé, 10,6% moins de 7,5g chaque jour (1). Autrement dit, presque personne ne suit les conseils de l’OMS (moins de 5g de sel par jour ; sel ajouté à table et celui caché dans les plats préparés, le pain etc.). Quant aux objectifs français du Plan National Nutrition Santé (PNNS) 2011-2015 (soit pas plus de 8 g/jour chez l’homme et 6,5 g chez la femme, et avec 57% des français à moins de 8g de sel ingérés par jour), ils n’ont pas été atteints. Néanmoins, déjà en 2008, 54% de la population adulte mangeait moins de 8g de sel par jour, on n'est pas loin du compte.

5g de sel par jour, est-ce bien raisonnable ?

Personne ne le conteste, l’augmentation de la consommation de sel contribue à l’élévation de la pression artérielle avec une relation bien définie : au-dessus de 12g de sel par jour, chaque gramme supplémentaire fait légèrement monter la pression artérielle systolique (la pression dans les vaisseaux lorsque le cœur se contracte) de 1 mm de mercure (mmHg). Mais on attend encore la réaction de l’OMS suite à une récente étude (2) conduite chez des personnes bien portantes suivies pendant 5-6 ans : si, d’un côté, l’augmentation de la consommation de sel s’accompagne effectivement d’une augmentation de la mortalité, réduire sa consommation totale en deçà de 5 grammes de sodium quotidiens (soit 10g de sel)* peut être tout aussi nocif !

Pr Xavier Girerd, cardiologue, Service d’Hypertension Artérielle et de prévention des maladies cardiovasculaires (Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Paris) : « Cette relation est très gênante vis-à-vis du seuil fixé par l’OMS à 5g/jour de sel. Des valeurs plutôt situées entre 8 et 10g/jour seraient plus raisonnables au vu de cette étude, ce qui correspond à une mortalité moindre et à la consommation fixée par le PNNS ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Vendredi 22 Avril 2016 : 15h51
Mis à jour le Mardi 10 Mai 2016 : 22h58
Source : *Sel et sodium ne sont pas synonymes! Le sel (NaCl) comprend 40% de sodium et 60% de chlorure ; 1g de sodium = 2,5g de sel, autrement dit 1g de sel contient 0,4g de sodium Na;
(1) NEJMed 2014 ; 371, 612-23 ; (2) NEJMed 2014 ; 371, 601-11 ; (3) Am J Hypertens 2012 ; 25 : 1-15 ; (4) J Am Coll Cardiol 2001 ; 57 : 590-600 ; (5) Hypertension 2009 ; 54 : 756-762 ; (6) Ann Intern Med 2002 ; 136 : 493-503
D’après un entretien et l’intervention du Pr Xavier Girerd, cardiologue, Service d’Hypertension Artérielle et de prévention des maladies cardiovasculaires (Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Paris) à l’occasion du congrès Forum Codia (Paris, 16,17 février 2016) et du Pr Jean-Jacques Mourad, hypertensiologue (Hôpital Avicenne-Bobigny).
A lire aussi
Hypertension, testez vos connaissancesPublié le 11/01/2010 - 00h00

Il n'est pas souhaitable d'avoir une tension artérielle en permanence trop élevée et donc d'être concerné par l'hypertension. Cette affection fréquente atteint de nombreuses personnes de plus de 65 ans, mais tend aussi à toucher des sujets de plus en plus jeunes. Et vous, que savez-vous de...

Plus d'articles