Salmonelles : 180 000 infections par an

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 09 Janvier 2018 : 15h55

Les salmonelles ont intoxiqué 180 000 personnes par an depuis 2008 selon Santé publique France. La sévérité des infections peut aller de la simple hospitalisation jusqu'au décès.

© Istock

Les intoxications d'origine alimentaire sont nombreuses en France. Entre 1.28 et 2.23 millions de cas surviennent chaque année, dont 232 à 358 sont mortels. C'est la conclusion d'une étude publiée dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire et réalisée par Santé publique France. Les bactéries et virus présents dans la nourriture représentent donc un risque majeur d'infection pour l'homme.

Cette étude avait pour objectif d'estimer le nombre de cas hospitalisés et le nombre de décès lié aux infections alimentaires en général (10 bactéries, 3 virus, 8 parasites). La période étudiée est celle de 2008 à 2013 en France métropolitaine. 

Dans la majorité des hospitalisations, la salmonelle, le norovirus (lié à la gastro-entérite) et le campylobacter (présent dans la carcasse de volaille) sont responsables. Dans la moitié des décès, les coupables sont les salmonelles et Listeria monocytogenes.

Les règles de précaution

A elle seule, la salmonelle est responsable de 180 000 cas, soit 12 % du nombre total d'infections alimentaires. Par contre, elle est en première position pour le nombre de décès, avec 67 cas mortels - soit 26% du nombre total.

La contamination des aliments peut se faire soit directement (carcasse de volaille, coquillage etc), soit indirectement lors de la manipulation des aliments par une personne infectée qui n'a pas pris de précautions d'hygiènes. Il suffit d'un aliment mal conservé, pas assez cuit ou encore d'un contaminant transféré sur un aliment. Il est important de savoir qu'avant de toucher un aliment il faut impérativement laver ses mains et l'aliment (sauf si il est conservé dans un sachet fermé). Si vous avez une gastro-entérite évitez de cuisiner, afin de ne pas contaminer tout le monde autour de vous.

Il faut également penser à mettre au réfrigérateur les aliments le plus tôt possible (2 heures au plus tard après leur préparation). Pensez à nettoyer votre réfrigérateur régulièrement afin d'éviter la prolifération de bactéries, et maintenez la température entre 0 et 4° C. 

Lorsque vous cuisinez, pensez à ne pas utiliser la même planche à découper ou encore les même ustensiles pour chaque type d'aliment (viande, poisson, légumes etc). Pour protéger les enfants, femmes enceintes ou personnes fragiles, veillez à bien cuire leurs viandes pour éviter qu'ils soient victimes des bacteries ou virus. De plus, soyez bien vigilant en ce qui concerne les aliments cru (poisson, viande et lait) et pour les bébés sachez que le biberons ne doit pas rester plus d'une heure à température ambiante et pas plus de 48 heures au réfrigérateur.

Les infections alimentaires ne sont pas toujours graves

Les infections alimentaires (intoxication) se manifestent généralement par de simples symptômes digestifs, comme un mal de ventre et une diarrhée. Cependant, si les signes sont plus sévères, consultez rapidement un médecin en cas de fièvre, maux de tête qui durent, malaise, toux etc.

Une intoxication alimentaire dure en moyenne 48 heures et guéri spontanément. Il n'y a pas de traitement précis, mais tout comme pour une gastro-entérite il est important de boire régulièrement de l'eau pour se réhydrater. Si une intoxication alimentaire dure plus longtemps, pensez aux antispasmodiques et si il y a diarrhée, un antidiarrhéique. Cependant si les symptômes sont trop forts et/ou persistent, il faut consulter un médecin, d'autant si cela touche un enfant, une femme enceinte ou une personne fragile.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 09 Janvier 2018 : 15h55
Source : Bulletin hebdomadaire de santé publique, 9 Janvier 2018

A lire aussi
Plus d'articles