Rideaux : attention au risque d’étranglement !

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Lundi 11 Décembre 2017 : 13h19

Les cordons des rideaux roulants ou des stores représentent un réel danger pour les enfants. Un étranglement peut se produire rapidement et silencieusement.

© Istock

Une mort rapide et silencieuse. Des chercheurs américains alertent sur les risques des rideaux et volets roulants pour les plus jeunes. Plus particulièrement des cordons qui permettent de les ajuster. Aux Etats-Unis, deux enfants sont admis aux urgences chaque jour à cause d'un tel accident, d'après leur étude publiée dans Pediatrics.

"On pense, à tort, que si l'on surveille attentivement nos enfants, ils seront en sécurité, souligne Gary Smith, chercheur au Nationwide Children's Hospital et principal auteur de ces travaux. Mais les meilleurs des parents ne peuvent pas les surveiller en permanence."

Ainsi, 17 000 bambins ont été hospitalisés en urgence entre 1990 et 2015 à cause de stores. La chute de ces tentures figure en tête des causes. Mais un peu plus d'un enfant sur huit s'est emmêlé dans les cordons à sa portée. Ces incidents provoquent bien plus souvent la mort de la victime. Chaque mois, un décès est à déplorer.

Deux à trois minutes suffisent

Une tranche d'âge est particulièrement propice aux accidents. Entre 1 et 4 ans, les bambins gagnent en mobilité. En apprenant à marcher, ils ont l'occasion de découvrir leur environnement - causant de nombreuses frayeurs à leurs parents.

C'est justement cette curiosité qui doit inciter à la prudence. Car si les enfants sont capables d'attraper les cordons, ils restent incapables de s'en libérer. "L'étranglement peut se produire en quelques minutes, et le parent n'entendra rien parce que l'enfant ne peut pas émettre un son", alerte Gary Smith.

Il suffit de 15 secondes pour qu'un jeune enfant perde connaissance. En seulement deux à trois minutes, le décès survient. La vigilance des parents est donc rarement en cause, d'autant que les incidents sont principalement signalés dans le séjour ou la chambre. Selon l'étude, au moment de l'étranglement, le père ou la mère regardait la télévision ou s'était absenté de la pièce moins de 10 minutes.

Privilégier les normes européennes

Pour Gary Smith, "il est inacceptable que ces décès continuent de se produire. Nous avons conscience du problème depuis les années 1940." Ce spécialiste plaide en faveur de lois plus strictes sur la sécurité des rideaux. Et plus contraignantes à l'égard des fabricants.

De fait, la prise de conscience n'est pas récente. En juillet 2016, une campagne d'avertissement a été lancée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Rappelant que chaque année, des accidents mortels surviennent chez de jeunes enfants.

Ces incidents sont pourtant évitables dans tous les cas. Des stores sans cordon existent, tout comme des dispositifs de sécurité - comme les taquets ou les attaches. Il est recommandé de privilégier les produits portant les normes européennes (NF EN 13120:2009 + A1:2014 / NF EN 16433:2014 / NF EN 16434:2014) mais aussi de vérifier régulièrement qu'aucune boucle dangereuse ne s'est formée.

Enfin, quelques conseils d'aménagement limitent les risques. Aucun meuble pouvant être escaladé ne doit être placé près des fenêtres, que ce soit dans la chambre à coucher ou le salon.

Le fonctionnement des poumons expliqué en vidéo

A lire aussi
Piscine privée : consignes contre la noyadePublié le 24/07/2006 - 00h00

Chaque année, les pouvoirs publics réitèrent la campagne de prévention de la noyade. Pour l'instant, les efforts n'ont pas encore porté leurs fruits comme en témoignent les résultats préliminaires de l'enquête noyade 2006. Souhaitons qu'un impact positif soit rapidement visible, avant la de...

Plus d'articles