Relation tabac et mortalité par cancer colorectal (cancer du côlon) : une de plus !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 27 Décembre 2000 : 01h00
-A +A
Le risque de décès par cancer colorectal (cancer du côlon) s'accroît avec le tagagisme. Apparaissant plus fortement après 20 ans d'intoxication au tabac, ce cancer touche aussi bien les hommes que les femmes.

Selon la société américaine de lutte contre le cancer d'Atlanta, 12% des décès par cancer colorectal seraient attribuables au tabac. Ce résultat provient d'une étude prospective initiée en 1982 à partir de 312.000 hommes et 469.000 femmes tabagiques. L'évaluation des risques en terme de pathologie colorectale, montre un excès de mortalité quelque soit le sexe, avec toutefois une répercussion légèrement plus importante chez les femmes. Les sujets ayant arrêté de fumer ont un risque intermédiaire. Cette analyse montre également que la mortalité due à ce cancer apparaît plus fortement après 20 ans d'habitudes tabagiques.

En passe de devenir le premier cancer des pays occidentaux, il représente aujourd'hui 15% de tous les cancers, une proportion qui augmente de 10% tous les 5 ans. La prévention passe par un diagnostic précoce, auquel s'ajoute aujourd'hui, sans condition, l'arrêt de la cigarette. Les premiers symptômes se traduisent par différents signes digestifs : constipation, douleurs persistantes dans l'abdomen et saignements digestifs, révélés par la présence de sang dans les selles.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 27 Décembre 2000 : 01h00
Source : Chao A., J. Natl. Cancer Inst., 2000, 92: 1888-96.
A lire aussi
Cancer colorectal : dois-je me faire dépister ? Publié le 28/02/2017 - 10h05

A l’occasion du ColonDays, 1000 gastro-entérologues se mobilisent la semaine du 7 au 14 mars pour répondre à vos questions sur le cancer colorectal, au sein des cabinets médicaux, cliniques et hôpitaux français. Guéri dans 90% des cas lorsqu’il est découvert tôt, se faire dépister est...

Dépistage organisé du cancer du sein : arrêter ou continuer ? Publié le 14/10/2016 - 09h45

Chaque année en France, 12 000 femmes meurent d’un cancer du sein. Un rapport de l’Institut national du cancer (Inca) vient de faire le point sur le dépistage organisé (DO). Il préconise une profonde modification de ce dépistage, voire de l’arrêter purement et simplement, et une...

Plus d'articles