Recto et MICI, des maladies peu glamours

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 21 Mai 2013 : 18h47
Mis à jour le Mercredi 22 Mai 2013 : 13h43

De par ses symptômes (diarrhées, fatigue…), la rectocolite hémorragique est une maladie invalidante peu glamour dont souffrent quelque 60.000 adolescents et jeunes adultes en France. L’Association française Aupetit a choisi d’interpeller, le public et les autorités à travers une campagne originale intitulée « ils dévoilent leur recto », en demandant que la reconnaissance des MICI devienne une priorité de santé publique. Mais recto et MICI, c’est quoi exactement ?

MICI ou maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, ou MICI, regroupent deux maladies handicapantes et fréquentes, la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, que l’on ne sait pas guérir.

Deux fois plus de personnes atteintes de MICI qu'il y a 15 ans

En l’espace de 15 ans, le nombre de personnes atteintes de MICI a doublé, passant de 100.000 à 200.000 cas en France. Chaque année, plus de 6.000 nouveaux cas sont diagnostiqués par an, dont 25% de cas pédiatriques, la plupart du temps après une errance diagnostique de plusieurs mois, voire quelques années. Pourtant, un Français sur deux n’a jamais entendu parler de ces maladies et seuls 20% savent de quoi il s’agit.

Dysfonctionnement du système immunitaire

La rectocolite hémorragique est due à une inflammation du rectum et du côlon (alors que dans la maladie de Crohn n’importe quel segment du tube digestif peut être touché) liée à un dysfonctionnement du système immunitaire digestif qui détruit certaines bactéries indispensables à la digestion. Les symptômes se manifestent par poussées entrecoupées de périodes de rémission : diarrhées avec besoins fréquents et impérieux d’aller à la selle, diarrhées avec émissions de glaire, de sang, douleurs abdominales violentes, fatigue importante, amaigrissement, etc.

PUB

Quand les patients dévoilent leur recto…

De tels symptômes digestifs sont entourés d’un tabou, situation que l’Association Aupetit souhaite modifier à l’aide d’une campagne très originale dévoilée lors de la Journée mondiale des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) du 19 mai 2013 : www.leur-recto.fr.

Souvent des ados et jeunes adultes

En effet, cette maladie invalidante et peu glamour est le plus souvent diagnostiquée chez des sujets jeunes, des ados et de jeunes adultes. Sept malades ont accepté de se dévoiler et de parler sans gêne de cette maladie handicapante dans leur vie quotidienne.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 21 Mai 2013 : 18h47
Mis à jour le Mercredi 22 Mai 2013 : 13h43
Source : Association François Aupetit, mais 2013, http://www.afa.asso.fr.
PUB
PUB
A lire aussi
MICI : parlons-en !Publié le 12/11/2010 - 10h00

Les Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales ou MICI, dont la plus fréquente est la maladie de Crohn, impactent profondément la qualité de vie des patients. Quand suspecter une MICI, quels en sont les conséquences et les traitements ? Côté Santé lève les tabous…

Une websérie pour comprendre les MICIPublié le 23/10/2017 - 15h32

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (ou MICI) sont invalidantes dans la vie de tous les jours. Se déplacer, aller à l’école ou au bureau, sortir en réunion, en famille ou avec des amis, peut devenir une épreuve pour les 210 000 patients*qui, atteints de ces maladies...

MICI : parcours du combattant pour les malades Publié le 19/05/2015 - 08h49

Selon une récente enquête française, les personnes atteintes d’une MICI ne souffrent pas seulement de troubles digestifs, lesquels rendent ces maladies taboues, mais aussi d’effets collatéraux importants tels qu’une fatigue sévère, des troubles anxieux, voire une dépression. C’est...

Plus d'articles