Quand les stimulateurs multisites révolutionnent l'insuffisance cardiaque

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Août 2000 : 02h00
-A +A
Quand le coeur ne pompe plus assez, c'est l'insuffisance cardiaque. Dans certains cas, la non synchronisation entre les ventricules droits et gauche contribue à diminuer encore le débit cardiaque. La pose d'un stimulateur multisites, stimulant en même temps les deux ventricules, va augmenter de 30% les capacités à l'effort des patients. Il s'agit d'une très belle technologie médicale.

L'insuffisance cardiaque concerne 300 à 400.000 patients qui ne peuvent plus avoir une vie normale. Leur cœur n'est plus assez efficace et il ne s'adapte plus à l'effort. Dans certains cas, plus graves, il est même insuffisant au repos. Les patients sont alors constamment essoufflés et le cœur ne pouvant plus correctement assurer la circulation sanguine, des œdèmes s'installent à demeure, au niveau des jambes et surtout des poumons. Cet œdème pulmonaire empêche ces malades de dormir allongés et ils passent leur nuit, installés sur de nombreux oreillers.

A ce stade grave, qui concerne 40.000 patients en France (sur les 400.000 insuffisants cardiaques), la seule issue jusqu'ici était, outre un traitement médicamenteux important, la greffe cardiaque. Mais cette technique est lourde et le manque chronique de greffons est connu.

Un ordinateur de 25 grammes

D'où l'intérêt pour la nouvelle technologie des stimulateurs cardiaques multisites. Le principe est simple. Dans bon nombre de cas, l'insuffisance cardiaque est aggravée par la mauvaise synchronisation des ventricules entre eux. Avec cet appareil, implanté dans la poitrine des patients, des sondes d'électrostimulation seront installées tant dans le ventricule gauche que dans le ventricule droit. Ils sont ainsi synchronisés et la capacité à l'effort des patients augmente de 30%.

Le plus extraordinaire c'est que cet appareil ne pèse que 25 grammes pour contenir un micro-ordinateur, des mémoires, une batterie, et des connexions électriques pour la délivrance des impulsions rythmiques… Reste qu'il coûte encore très cher et que l'on ne peut que souhaiter que ce genre de technologie, si utile aux patients, se développe.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 02 Août 2000 : 02h00
Source : Congrès Cardiostim, 2000.
A lire aussi
L’insuffisance cardiaque : repérer l’essoufflement Publié le 05/04/2016 - 08h47

L’Insuffisance cardiaque touche plus d’un million de Français. Pourtant, cette maladie est méconnue du grand public, avec notamment une confusion autour des symptômes et du pronostic. Retour à la réalité avec le Pr Richard Isnard, cardiologue à Paris à l’Hôpital de la...

Insuffisance cardiaque Publié le 27/09/2002 - 00h00

L'insuffisance cardiaque est une pathologie encore trop méconnue.L'insuffisance cardiaque est pour de nombreuses personnes la cause d'un net ralentissement de leur activité physique.

Essoufflement d'origine cardiaque, insuffisance cardiaque Publié le 31/05/2001 - 00h00

La dyspnée - essoufflement ou difficulté à respirer - est un des symptômes qui peuvent signaler diverses formes de maladies cardiaques. Bien entendu, l'essoufflement peut également être la manifestation d'un problème non cardiaque : maladie pulmonaire, anémie, angoisse ou mauvaise forme...

Plus d'articles