Puberté féminine et masculine, l'âge normal des étapes...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 05 Novembre 2007 : 01h00
-A +A
La puberté est extrêmement variable selon les individus. Elle peut commencer tôt ou tard et se dérouler assez différemment. Il existe cependant des moyennes qui ne sont pas vraiment des normes, mais des indications pour savoir si tout se passe bien. Et il est intéressant de les connaître, car cela peut permettre de détecter une anomalie assez tôt pour qu'elle soit prise en charge à temps.

La puberté féminine

Les stades S, P ou G correspondent aux stades de Tanner. Cf note en fin d'article.Le premier signe que la puberté d'une petite fille commence, c'est que ses seins poussent. L'âge de l'apparition du bourgeon mammaire (S2) est en moyenne de 10,6 ans, avec des variations entre 8,9 ans et 12,9 ans. La pilosité pubienne débutante (P2), elle, s'observe en moyenne à 11,2 ans (variations de 9,0 à 13,4 ans).Une pilosité pubienne importante (P3) apparaît à 12,2 ans (variations entre 9,8 et 14,6 ans).Le pic de croissance de la puberté féminine survient en moyenne à 12,2 ans (variations entre 10,2 et 14,6 ans).Les premières règles surviennent à 12,9 ans (variations entre 10,8 et 14,2 ans).La pilosité pubienne adulte (P5) est installée en moyenne à 14 ans (variations entre 11,6 et 16,4 ans).Le développement complet des seins (S5) est atteint à 14 ans en moyenne (variations entre 11,6 et 16,4 ans).

La puberté masculine

Les stades P, ou G correspondent aux stades de Tanner.Le volume testiculaire augmente (P2, soit supérieur à 3ml) en moyenne à l'âge de 11,5 ans (variations entre 9,5 et 13,5 ans).La pilosité pubienne débutante (P2) s'observe à 12 ans (variations entre 9,9 et 14,1 ans).Les premières éjaculations surviennent en général à 13,4 ans avec une variation entre 11,7 ans et 15,3 ans.La pilosité pubienne importante (P3) est notée aux alentours de 13,5 ans (variation entre 11,1 et 15,9 ans).Le pic de croissance a lieu à 13,9 ans (variations entre 12,3 et 15,5 ans).Le volume testiculaire a augmenté (G5 soit supérieur à 15 ml) en moyenne à 14,7 ans (variations entre 12,5 et 16,9 ans).La pilosité pubienne adulte (P5) est là à 14,9 ans (variations de 12,9 ans à 16,9 ans).Pour la plupart des enfants et des adolescents, c'est-à-dire pour 95 % des individus, les étapes de la puberté surviennent entre les variations données pour chaque événement. Cependant, même si un changement se produit en dehors des variations habituelles, il s'agit, le plus souvent, d'une variation personnelle, plus rare, mais restant normale, de type puberté précoce ou au contraire tardive. Cependant, à partir du moment où cela se produit (ou ne se produit pas) à l'âge habituel, il est conseillé de consulter pour avoir un avis médical. On conseille par exemple de consulter pour un bilan chez une jeune fille de 16 ans qui n'aurait pas encore ses règles. Le médecin le mieux à même de conseiller dans ce cas est un médecin pédiatre qui, rappelons-le, suit les enfants jusqu'à 16 ans.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 05 Novembre 2007 : 01h00
Source : La puberté féminine : aspects gynéco-endocrinologiques, de C.Sultan, F.Paris, et S. Lumbroso, extrait du livre " La puberté féminine et ses désordres " coordonné par Charles Sultan aux éditions Eska.
A lire aussi
Quand la puberté débute trop tôt... Publié le 23/01/2006 - 00h00

Chez certains enfants, la puberté se manifeste avec de l'avance. Par exemple, au lieu de débuter vers 11 ans chez les filles, elle se déclare parfois avant même l'âge de 8 ans. À noter que ce phénomène semble plus fréquent qu'auparavant… Après avoir déterminé l'origine de cette...

Puberté : des petites filles déjà femmes Publié le 27/12/2009 - 00h00

Elles ont entre onze et treize ans. Trop grandes ou trop femmes pour leur âge, elles restent des gamines dans un corps qui paraît adulte. Comment vivre son enfance prise en otage des apparences. Explications autour de la puberté...

Explosion du cannabis Publié le 12/11/2003 - 00h00

Dans son rapport, l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies déplore une inquiétante hausse de la consommation de cannabis chez les ados. Les spécialistes mettent en garde contre « toute forme de complaisance et de relâchement ». Les problèmes liés à cette consommation...

Plus d'articles