Une progression très préoccupante : le diabète de type 2 chez l'enfant

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Mars 2001 : 01h00
-A +A
La progression du diabète de type 2 de l'enfant est de plus en plus préoccupante, à tel point qu'elle devint un sérieux problème de santé publique notamment aux Etats Unis. Plus de 4 adolescents américains âgés de 12 à 19 ans sur 1.000 sont atteints de diabète non-insulinodépendant. De plus, il est vraisemblable que la prévalence de cette maladie soit fortement sous-estimée.

Aux Etats Unis, entre 8 et 45% des cas de diabète récemment diagnostiqués chez les enfants et adolescents sont de type 2, mais il est plus que probable que ce large pourcentage soit sous-estimé.La prévalence de cette maladie est en constante augmentation, par exemple son incidence a doublé au japon en dix ans (entre la fin des années 70 et le début des années 90), passant alors de 7 à 14 pour 100.000 enfants en âge scolaire.

Une population à risque ?

Chez les adolescents américains, le diabète de type 2 est découvert en moyenne à l'âge 12-14 ans, aux environs de la puberté. Les filles sont plus touchées que les garçons et ce sont plus fréquemment des enfants d'origine non européenne. Evidemment, le diabète est associé à une obésité, à un manque d'activité physique, à des antécédents familiaux, à une exposition au diabète in utero et à des signes d'insulinorésistance. Il n'est pas rare de retrouver également une hypertension, un cholestérol, des apnées du sommeil (succession d'arrêts respiratoires brefs) et un syndrome dépressif, étant entendu que tous ces facteurs s'aggravent avec l'âge.

Des mesures de prévention s'imposent

Vue l'ampleur dramatique de la progression du diabète de type 2 chez l'enfant, des recommandations préventives sont en passe d'être formulées. Celles-ci comprendront :· la lutte contre l'obésité : comme les adultes, il est impératif que les enfants mangent équilibré dès leur plus jeune âge, de tout, ni trop ni trop peu, avec trois repas structurés par jour. Les plateau-télés sont à proscrire !· la lutte contre l'inactivité physique : il est indispensable qu'enfants et adolescents se dépensent en exerçant régulièrement des activités sportives. Une grande part des loisirs devant un écran de télévision, d'ordinateur ou de jeux doit être remplacée par des exercices physiques ou des activités extérieures (promenades, jeux de plein air). Il faut absolument les faire sortir et les faire bouger !Côté professionnels de santé, il est urgent d'avancer dans la compréhension des causes du diabète de type 2 et de renforcer les travaux de recherche dans ce domaine.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Mars 2001 : 01h00
Source : Fagot-Campagnaa et coll., B.M.J., 322 : 377-378, 2001.
A lire aussi
Ados : multiplier les régimes décuple les kilos ! Publié le 07/01/2004 - 00h00

L'obésité touche gravement les enfants. Eux aussi ripostent en s'imposant des régimes. Mais au final, il semblerait que les effets obtenus soient à l'opposé de ceux attendus : plus ils suivent des régimes, plus ils prennent du poids !

Le sport chez l'enfant : oui, mais pas trop ! Publié le 17/09/2001 - 00h00

Le sport est devenu un véritable phénomène de société chez l'enfant. Ils sont de plus en plus nombreux à le pratiquer et de plus en plus tôt. Si l'activité sportive est nécessaire et bénéfique à l'enfant, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique, il est indispensable...

Le diabète, bientôt une épidémie mondiale Publié le 04/02/2002 - 00h00

Le diabète est en passe de devenir une véritable épidémie dans nos pays industrialisés. Un dépistage et une prise en charge précoces pourraient permettre aux malades d'éviter des complications très handicapantes, voire fatales, et feraient faire des économies substantielles à la...

Plus d'articles