Primaire : quels rapports entretenir avec son professeur (des écoles) ?

Publié par Psychonet Production le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
-A +A
Quels rapports entretenir avec l'enseignant de votre chérubin ? Entre l'omniprésence et le désengagement, comment opter pour un juste milieu ? Quelques pistes pour y voir plus clair…

Un suivi régulier

« Il y a des parents qui s'immiscent dans la vie de l'école, qui veulent tout savoir, nous donnent des conseils pédagogiques qui relèvent de notre domaine de compétence; il y en a d'autres qui se désengagent complètement et que l'on n'arrive jamais à voir malgré les difficultés de leur enfant », raconte Marie Jean, directrice d'école. Il y a peut-être, entre les deux, une juste mesure. Si la fréquence des relations avec l'enseignant est souvent étroitement liée aux résultats scolaires de l'enfant, il ne faut pas attendre une collection de zéros ou une succession d'avertissements pour prendre contact avec l'enseignant. « Même si tout va bien, les parents peuvent nous demander, régulièrement, s'il y a besoin de nous voir, développe Marie Jean. A nous de juger de l'utilité d'un rendez-vous. » Aux parents aussi de profiter des réunions « parents-professeurs » traditionnellement organisées en début d'année, pour prendre le pouls de l'école…

Un rapport de confiance pour le bien de l'enfant

La relation tripartite « parent-élève-enseignant » est indispensable pour aider et encourager l'élève dans sa scolarité. En rencontrant son professeur, le parent montre à son enfant qu'il s'intéresse à son travail et l'aide à progresser. A la moindre difficulté, l'enseignant sera de son côté à même de proposer quelques petits tuyaux simples pour y remédier. L'essentiel : le climat de confiance qui doit régner entre le parent et l'enseignant : « Même si les parents ont le droit d'être exigeants, il faut qu'ils aient confiance en l'enseignant, souligne Marie Jean. Toutefois, il est important, en cas de désaccord, de tenir l'élève à l'écart. Sinon, il ne donnera plus aucun crédit à son instituteur(trice) et son année risque d'en pâtir». Lors d'une rencontre, les parents pourront aider l'enseignant à mieux comprendre l'enfant à travers son histoire. Et découvrir, de leur côté, une facette inconnue de leur progéniture : à l'école ou à la maison, ce n'est souvent pas le même « Mais attention, conclut Marie Jean, l'école reste le territoire de l'enfant, qu'il importe de respecter. »

Publié par Psychonet Production le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
A lire aussi
Il, elle redouble... Publié le 17/09/2003 - 00h00

C'est la rentrée scolaire et cette année, votre enfant « redouble ». La décision a peut être été prise en accord avec lui, peut être aussi contre son grès. Quoi qu'il en soit, il va vous falloir « faire avec » cette situation, souvent mal vécue par l'enfant et/ou ses parents. Comment...

La puissance des compliments Publié le 11/01/2005 - 00h00

Les compliments sont une des nourritures de l'âme. En effet, sans encouragement, sans reconnaissance, nous ne pourrions pas vivre. Or, nous ne sommes souvent pas assez généreux en ce domaine. Pourquoi cette avarice affective ?

Mon enfant dort mal... Publié le 30/04/2007 - 00h00

" Mon enfant dort mal ". C'est une phrase que les parents d'enfants très jeunes prononcent souvent. Mais en réalité, une partie de ces supposées difficultés de sommeil est due au fait que les parents voudraient que leur enfant dorme comme un adulte. Or la maturité qui permet de s'endormir...

Plus d'articles