Votre enfant écrit de la main gauche : c'est son choix !

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Lundi 07 Octobre 2002 : 02h00
-A +A
La rentrée est passée… Votre enfant semble heureux à l'école et s'est bien adapté à son nouvel enseignant et à sa classe. Il vous montre avec fierté ses premières lignes d'écriture et surprise, il écrit de la main gauche ! Cela vous contrarie ? Faut-il pour autant le contrarier ?

Pendant longtemps, il n'était pas bien vu d'être un gaucher. L'expression être « gauche » montre bien toute l'idée de maladresse associée à cette habitude. Plus loin encore dans le passé, une croyance superstitieuse attribuait à la main gauche, la fonction du « diable » ou de celle qui porte malheur…Et puisque que cela n'était pas dans la norme (environ 1 à 3 enfants sur 10 sont des gauchers), les maîtres d'école s'attachaient à forcer le jeune élève, dès l'apprentissage de l'écriture, à écrire de la main droite. Outre l'effort que cela lui demandait, devenu adulte, l'écriture de ces gauchers dits « contrariés » était plutôt du style « patte de mouche », ce qui n'est pas toujours facile à assumer !

L'heure n'est plus de contrarier les gauchers

Heureusement, les pédagogues ont aujourd'hui compris qu'un tel effort ne servait à rien. Et les recommandations de l'Education nationale faites aux enseignants préconisent de respecter le choix de l'enfant. Des précautions particulières sont alors recommandées pour faciliter à l'enfant son apprentissage, dans un monde fait surtout pour les droitiers. Essayer de manipuler des ciseaux avec la main gauche, vous comprendrez mieux !

Quelques conseils utiles aux parents et aux enseignants

Les principaux conseils sont les suivants :

  • Pour les gauchers, les modèles à recopier doivent être écrits en bout de ligne (à la droite de la page). Si l'exemple figure à gauche, leur main cache le modèle. Attention cependant à veiller à ce que l'élève n'écrive pas de la droite vers la gauche !
  • Soyez attentif à la bonne position du corps ; les gauchers, faute d'orienter correctement leurs feuilles, ont tendance à se « tordre » le dos, pour réussir à lire ce qu'ils sont en train d'écrire.
  • Chaque fois que possible, choisissez des petits outillages comme une paire de ciseaux adapté aux gauchers.
Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Lundi 07 Octobre 2002 : 02h00
A lire aussi
Devoirs de vacances : pour ou contre ? Publié le 07/07/2014 - 07h05

Cahiers de vacances, révisions avec les parents ou cours particuliers, utile ou pas, tout le monde s’accorde sur une chose, les devoirs de vacances, pour les enfants c’est le plus souvent une punition et pour les parents, une corvée.Psychologues, enseignants, parents, pour tous, faire...

Être gaucher, ça change quoi ? Publié le 02/06/2014 - 07h59

Être gaucher implique une vie quotidienne un peu différente de celle des droitiers, mais aussi un cerveau qui ne fonctionne pas exactement de la même manière.Existe-t-il un impact sur certains problèmes de santé ou encore sur la personnalité ?

Et si un bilan psychologique était utile à votre enfant ? Publié le 25/03/2008 - 00h00

Dans une classe d'âge donnée, 5 à 10 % des enfants rencontrent des difficultés d'apprentissage. Ces troubles toucheraient plus souvent les garçons que les filles. Hervé Glasel, neuropsychologue spécialisé dans le développement de l'enfant et de l'adolescent, nous répond.

Dyslexie : savoir pour dépister à temps Publié le 01/03/2005 - 00h00

A la sortie de l'école primaire, près d'un quart des enfants ne maîtrisent pas les apprentissages fondamentaux : lire, écrire, compter. Dans un cas sur trois, on estime que l'échec scolaire est lié à des troubles d'origines essentiellement neurologiques, comme celui de la dyslexie (un ou deux...

Plus d'articles