Le poids de l'amour

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 15 Décembre 2004 : 01h00
-A +A
« Quand ma fille est morte d'un accident de la route, j'ai cru mourir de douleur. Et puis, je me suis trouvée très mal, écrasée par le poids de l'amour que je lui donnais. Cet amour, je n'avais plus personne vers qui le diriger ».

Cette femme parle de l'amour comme de quelque chose qui s'accumule en nous si nous ne le partageons pas. L'amour peut en effet nous étouffer s'il ne vit pas, nous détruire. La même réaction peut se produire lors d'une rupture amoureuse : quand l'amour qui nous reste n'a plus de destinataire, il nous écrase de son poids.

Quelle est la solution ?

Certainement pas d'étouffer cet amour, élan très positif et dynamique. Il est plutôt souhaitable de décider d'utiliser cette énergie autrement pour s'en libérer. Cette maman qui a perdu sa fille a investi son énergie dans la prévention des accidents de la route et elle milite avec beaucoup d'efficacité. Cet amour, elle le donne à ceux qui seront sauvés par ses actions ! Et, ce poids d'amour qu'elle a accumulé lui donne la force de convaincre, une force que tout le monde n'a pas. En effet, même si vous savez que les accidents de la route tuent, il est probable que s'ils ne vous ont jamais touché de près, vous ne vous sentiez pas militant dans l'âme.De la même manière, nous admirons tous les participants du Téléthon, souvent marqués par la souffrance dans leur famille. Ils contribuent à une recherche qui a déjà permis de sauver des vies.

Ainsi quand on pense qu'un amour perdu brise inéluctablement une personne, on se trompe souvent. Car le poids de cet amour persiste et il fait avancer le monde. Au lieu d'être brisés, ceux qui savent transformer l'amour sont plus forts. Ils font souvent partie de ceux qui font de grandes choses.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 15 Décembre 2004 : 01h00
A lire aussi
Ménopause et poids, une croyance complètement erronée ! Publié le 09/07/2007 - 00h00

Non, la ménopause n'est pas responsable d'une prise de poids ! C'est ce que nous explique le Dr David Elia*, familier de cette question, puisque le problème du poids est abordé dans chacune de ses consultations de gynécologie et qu'il a écrit entre autres un livre en 2006 : « Et si c'était...

Anxiété et dépression : quelles sont les différences ? Publié le 22/09/2004 - 00h00

Les deux troubles psychologiques les plus fréquents sont l'anxiété et la dépression. Ils peuvent d'ailleurs être associés et l'on peut ainsi souffrir des deux à la fois ! C'est peut-être pour cela qu'en cas de mal-être, on peut avoir tendance à les confondre. Alors, comment les repérer ?

Besoins nutritionnels des sportifs Publié le 25/02/2002 - 00h00

Le sport modifie certains besoins nutritionnels mais pas systématiquement : tout dépend du type de sport que l'on pratique et surtout de sa fréquence, de son intensité et de la durée de l'exercice musculaire qui mobilisent plus ou moins d'énergie et de nutriments entraînés par la dépense...

Existe-t-il une bonne façon de maigrir ? Publié le 27/05/2011 - 08h44

L'ANSES (Agence nationale de sécurité alimentaire) a publié un rapport sur les régimes amaigrissants, mettant à juste titre au pilori la plupart d'entre eux, et rendu un avis recommandant la prise en charge par un médecin nutritionniste ou un diététicien de toute personne trop grosse.Quand...

Plus d'articles