Piercing du cartilage : une tentative d'esthétique qui tourne aux séquelles !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 27 Avril 2001 : 02h00
-A +A
Selon trois observations récentes, le piercing situé haut sur l'oreille peut être dangereux ! En effet, s'il touche le cartilage, il est susceptible de provoquer des infections menant à la formation d'abcès et à d'importantes séquelles esthétiques, notamment l'oreille dite « en chou-fleur ».

Alors que le piercing est généralement réalisé pour des raisons esthétiques, trois observations viennent d'être publiées, soulignant un risque infectieux entraînant des séquelles considérables lorsque le piercing atteint le cartilage. C'est notamment le cas des piercings situés sur le tiers supérieur du pavillon de l'oreille.

Trois histoires d'esthétique manquée

o Environ 2 jours après un piercing transcartilagineux, un jeune homme de 16 ans se présente aux urgences pour un gonflement douloureux. La partie supérieure de l'oreille présentant un abcès, on réalise une incision et un drainage sous anesthésie générale. Trois mois plus tard, l'oreille n'est que très peu déformée.o Une semaine après ce même type de piercing, une jeune fille de 21 ans souffre d'une périchondrite (inflammation de la membrane entourant le cartilage de l'oreille). Malgré un traitement par des antibiotiques, un abcès se développe. Elle est donc hospitalisée (incision, drainage, passement compressif). Trois mois plus tard, les séquelles sont bien visibles et de type oreille « en chou-fleur », avec disparition du cartilage au niveau de la partie supérieure de l'oreille.o Cinq mois après de multiples piercings transcartilagineux dont les plaies n'ont jamais cicatrisées, une jeune femme de 23 ans est adressée par son médecin généraliste pour lésions purulentes du pavillon de l'oreille. Ces lésions ont dues être excisées chirurgicalement.

Reconnaître les signes infectieux

L'infection cartilagineuse progressant rapidement, la prise en charge doit être précoce. Il est donc important de reconnaître au plus tôt les signes d'une périchondrite : chaleur locale, rougeur et douleur avant l'apparition d'un gonflement.Le traitement de l'infection initiale vise à éradiquer les germes, notamment Pseudomonas aeruginosa et S. aureus. Sous antibiotiques, le patient doit rester en observation dans un service ORL, au cas où il ne répondrait pas au traitement. L'intervention chirurgicale s'impose dès les premiers signes d'abcès. Son résultat esthétique initial est généralement satisfaisant, mais à plus long terme, apparaissent avec la cicatrisation des encoches dans le pavillon, puisque le cartilage formant le squelette de l'oreille a été détruit.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 27 Avril 2001 : 02h00
Source : Junaid et coll. (Cardiff et Londres), B.M.J., pp 906-907, 14 avril 2001.
A lire aussi
Piercing : risqué ou anodin ? Publié le 25/03/2011 - 10h20

Aujourd’hui le piercing est une pratique encadrée par une réglementation, permettant de limiter les risques infectieux. Malgré tout, les complications liées au piercing existent. Quelles sont réellement les complications liées aux piercings et sont-elles fréquentes ?

Piercing : informer pour limiter les risques Publié le 24/04/2006 - 00h00

Le piercing nécessite de transpercer la peau ou les muqueuses et constitue ainsi une porte d'entrée potentielle pour des agents infectieux. Les risques sont réels au moment de la réalisation du geste, mais également durant la période de cicatrisation qui s'ensuit. Mieux vaut s'informer pour...

Le chalazion de l’enfant : bénin mais récidivant Publié le 03/09/2015 - 07h18

Le chalazion est un petit kyste qui siège à l’intérieur de la paupière. Il est bénin, c’est-à-dire que ce gonflement de la paupière n’est pas dangereux ni pour la vue ni pour la santé. Le point avec le Dr Oliver Laplace, chirurgien ophtalmologiste au Centre hospitalier national...

Plus d'articles