Paracétamol et dextropropoxyphène : pas d'affolement en France

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 09 Août 2005 : 02h00
L'Agence anglaise du médicament a retiré du marché les médicaments contenant une association de paracétamol et de dextropropoxyphène, comme par exemple le Di-Antalvic ou le Profopan. Cette décision fait suite à des cas d'intoxication grave, parfois mortels. Rien de tel en France, l'analyse des données ne montrant pas de risque attribuable à ces spécialités dans notre pays.

Outre Manche, on procède au retrait du marché des produits contenant une association de paracétamol et de dextropropoxyphène. Cette décision est consécutive à l'identification d'intoxications graves, volontaires ou accidentelles, conduisant chaque année à 300 décès dus à des doses excessives. A son tour, la Suède vient d'annoncer la suspension de la commercialisation de ces spécialités après avoir recensé environ 200 décès.

En France, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a saisi le réseau français des Centres anti-poison (CAP) afin d'évaluer la situation sur notre territoire.Entre 1995 et 2003, 12.444 cas d'intoxications mentionnant le dextropropoxyphène ont été enregistrés. Un total de 62 décès a été recensé, soit 7 décès par an. Cette grande différence par rapport au Royaume-Uni et à la Suède est attribuée à certains facteurs propres à la France. Par exemple, les boîtes de médicaments à base de paracétamol sont de plus petite contenance. De plus, au regard des tentatives de suicides médicamenteux, ce sont davantage d'autres classes médicamenteuses que les antalgiques, qui sont employées.

En conclusion, il n'existe pas dans notre pays de risque pour la santé publique comparable à celui observé Outre Manche. L'Afssaps n'envisage donc pas de prendre des mesures particulières concernant ces spécialités. Elle rappelle que les associations paracétamol/dextropropoxyphène doivent être utilisées selon les conditions recommandées, et que la dose quotidienne est de 4 gélules. Une trentaine de spécialités sont disponibles (voir la liste ci-dessous), mais uniquement sur prescription médicale et dans le traitement des douleurs d'intensité modérée à intense, lorsque les antalgiques de moindre puissance se sont révélés inefficaces.

ALGOCED 30 mg/400 mg, géluleDEXPARACE, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL ALMUS 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL ALTER 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL ARROW 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL BIOGALENIQUE 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL BIOGARAN 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL EG 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL EXPANPHARM 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL G GAM 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL HEXAL 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL ISOMED 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL IVAX 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL LDP 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL MERCK 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL QUALIMED 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL RATIOPHARM 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL RPG 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL SANDOZ 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL SODEPHAR 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL SUBSTIPHARM 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL TEVA 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL THERAPLIX 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL WINTHROP 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE PARACETAMOL ZYDUS 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE-PARACETAMOL B.R.M. 30 mg/400 mg, géluleDEXTROPROPOXYPHENE-PARACETAMOL/CAFEINE BIOGARAN 27 mg/400 mg/ 30 mg, comprimé DEXTROPROPOXYPHENE-PARACETAMOL/CAFEINE NOR 27 mg/400 mg/ 30 mg, comprimé DEXTROPROPOXYPHENE-PARACETAMOL/CAFEINE REF 27 mg/400 mg/ 30 mg, comprimé DEXTROPROPOXYPHENE-PARACETAMOL/CAFEINE SET 27 mg/400 mg/ 30 mg, comprimé DEXTROREF, géluleDI DOLKO 30 mg/400 mg, géluleDI-ANTALVIC, géluleDIADUPSAN, géluleDIALGIREX, géluleDIOALGO, gélulePROPOFAN, compriméTALVIDOL 30 mg/400 mg, gélule

Pour en savoir plusSite de l'Afssaps : http://agmed.sante.gouv.fr/

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 09 Août 2005 : 02h00
Source : Communiqué de presse de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 28 juillet 2005.
A lire aussi
Di-Antalvic® et Propofan® vont disparaître...Publié le 10/07/2009 - 00h00

Les médicaments contenant l'association paracétamol dextropropoxyphène (DXP), comme le Di-Antalvic ® ou le Propofan®, vont être retirés du marché d'ici un an. Cette décision contestée en France fait suite à des cas d'intoxications volontaires ou accidentelles.

Douleur de l'adulte : mode d'emploi des antalgiquesPublié le 01/09/2008 - 00h00

Mal de tête, douleur dentaire, brûlure, plaie, contusion, mal de ventre, crampe…, la douleur peut avoir de nombreuses origines. Quant à son traitement, il diffère en fonction de la nature de la douleur et de sa localisation. Ce qu'il faut savoir pour bien s'automédiquer avec les antalgiques.

Retrait définitif du Di-AntalvicPublié le 01/03/2011 - 09h18

À compter du 1er mars 2011, le Di-Antavic n’est plus délivré en pharmacie. Le Di-Antalvic fait partie des médicaments antidouleurs à base de dextropropoxyphène, comme le Propofan® et une trentaine de médicaments génériques. Tous ont été progressivement retirés du marché, même si le...

Plus d'articles