Les nouvelles psychothérapies : étonnamment efficaces !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 15 Juin 2009 : 02h00
-A +A
Aux Etats-Unis, on les appelle, TFT (Thought Field Therapy), EFT (Emotional Freedom Techniques). Elles font partie des thérapies que l'on appelle " Energy Psychology ". Pour mieux en cerner l'intérêt, nous avons interviewé pour vous Bernard Mayer (1) qui pratique ces méthodes sous forme de Thérapie Intégrative Corps Esprit TICE®.

Que peuvent soigner ces nouvelles thérapies ?

Bernard Mayer : Elles sont souvent étonnamment efficaces pour les personnes atteintes de maladies physiques chroniques ou fonctionnelles. Quand une maladie dure longtemps, à sa dimension mécanique, physique, chimique, s'ajoutent des composantes émotionnelles. Prenons l'exemple de l'asthme. Un enfant a des crises et il est traité médicalement. Même avec son traitement bien adapté, il souffre encore de nombreuses crises. Après quelques séances de TICE (thérapie d'intégration corps-esprit), la charge émotionnelle ayant diminué, les crises peuvent s'espacer.

Bien entendu, ces thérapies ne remplacent pas les médecins ni les médicaments puisqu'il s'agit de psychothérapies. Elles occupent simplement une place précieuse aux côtés de l'acte médical, là où une charge émotionnelle active des symptômes quels qu'ils soient.

Les difficultés comme le mal au dos, les migraines, l'asthme, le psoriasis, les douleurs chroniques sont aussi susceptibles de se voir améliorées comme toutes les maladies où le stress est capable de déclencher des crises.

À côté de ces maladies physiques, l'Energy Psychology a une grande efficacité contre des difficultés psychiques : angoisses après un accident de voiture, séparation douloureuse, agression, tout ce qui représente un choc psychique mal digéré, une phobie, des terreurs nocturnes, l'insomnie... Le trac, comme la peur avant un examen ou le permis de conduire, est aussi une excellente indication.

La différence avec les autres thérapies ?

Bernard Mayer : Ce travail psychothérapeutique ne se substitue pas à un traitement médical.

C'est un travail qui utilise la stimulation qui passe du corps vers l'esprit. Beaucoup d'autres thérapies vont de l'esprit vers le corps, ici, on part du corps pour aller vers l'esprit.

On travaille sur le corps pour assimiler des changements, un peu comme si le corps était un ordinateur qui donnait accès à des mémoires cachées ou encapsulées.

On crée un lien entre corps et esprit. Travailler sur le corps permet un retraitement de l'information traumatique et émotionnelle, comme si on pouvait la désamorcer.

Prenons un exemple : une personne a été agressée. Au même moment, elle a entendu une sonnerie retentir. Depuis, à chaque fois qu'elle entend une sonnerie similaire, son cœur se met à battre à toute vitesse, elle transpire… la peur est de nouveau là. La thérapie va retraiter ce lien dysfonctionnel. La sonnerie ne sera plus chargée émotionnellement et ne provoquera plus jamais ces réactions désagréables comme si le trauma était toujours là 10 ou 15 ans après.

On pourrait reprendre ce même exemple pour quelqu'un qui a vécu un accident de voiture. Il a peur de remonter en voiture, s'angoisse en ouvrant la porte, se sent au bord du malaise. Une fois traité par une thérapie d'intégration corps-esprit, son corps pourra reprendre de la liberté par rapport au traumatisme et à nouveau fonctionner normalement. S'asseoir dans une voiture ne sera plus une épreuve, mais un geste banal.

Une fois le choc digéré, le traumatisme initial est mis en ' mode souvenir ' et n'agit plus comme s'il était présent.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 15 Juin 2009 : 02h00
A lire aussi
Surpoids et obésité : zoom sur la thérapie de groupe Publié le 15/05/2006 - 00h00

Le surpoids, l'obésité, la boulimie, mais aussi l'anorexie, sont des troubles alimentaires particulièrement difficiles à traiter. La prise en charge doit être multiple, associant aide médicale, diététique, familiale et psychologique. Dans ce dernier domaine, la thérapie de groupe est très...

Psychothérapie chez les enfants, pourquoi pas l'EMDR ? Publié le 21/07/2008 - 00h00

Un enfant peut vivre des moments difficiles et avoir besoin d'un soutien psychologique ou d'un vrai travail de psychothérapie en profondeur. L'EMDR (Eyes (yeux), Mouvement (M), Désensibilisation (D), Restructuration de l'information (R)) est une méthode qui permet de travailler sur les...

Plus d'articles