Neuf mois sans tabac

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 15 Janvier 2003 : 01h00
-A +A
Selon une étude britannique, les femmes enceintes réussiraient plus facilement leur sevrage tabagique si elles bénéficiaient en maternité d'un programme de soutien adapté et personnalisé.

L'efficacité d'un programme de soutien au sevrage tabagique, dispensé dans des services de maternité d'hôpitaux britanniques, a été testée auprès de 1.527 femmes enceintes fumeuses au début de leur grossesse.Près de 600 d'entre elles ont suivi cette méthode progressive d'arrêt du tabac, comprenant des conseils et une série de cinq livrets, dont le premier est également donné directement à l'entourage des candidates.A la fin du second semestre de grossesse, le niveau de tabagisme des sujets engagés dans ce programme a été comparé à celui des femmes n'ayant pas suivi de technique particulière de sevrage.

Selon les déclarations des femmes, celles ayant bénéficié du programme d'aide seraient légèrement plus nombreuses à avoir arrêté leur tabagisme. Cependant, les dosages urinaires de cotinine (dérivé de la nicotine retrouvé dans les urines) ne confirment pas cette différence, mais montrent au contraire des taux d'arrêt du tabac très faibles et identiques dans les deux groupes : 19% avec le programme, contre 21% dans le groupe contrôle.

Les auteurs ont alors vérifié les modalités de présentation et d'accompagnement du programme d'aide au sevrage dispensées par les sages-femmes auprès des candidates. Ils constatent ainsi une grande variabilité, certaines n'ayant passé que cinq minutes à expliquer le programme et à divulguer des conseils.Pour les auteurs, ces résultats illustrent parfaitement l'inefficacité de cette méthode menée en routine. A l'inverse, il serait nécessaire de proposer aux femmes enceintes un programme personnalisé, intensif, perfectionné et ciblé. Par ailleurs, il est indispensable d'adapter les programmes en fonction des situations sociales et culturelles des femmes.

Le tabagisme provoque des dégâts considérables. Chez une femme enceinte, il met la santé, voire la vie du foetus en danger. Un des objectifs de santé de santé public est de réussir le sevrage avant la grossesse, sinon pendant la grossesse.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 15 Janvier 2003 : 01h00
Source : British Medical Journal, 325 : 1383-6, 2002.
A lire aussi
Sevrage tabagique : prêt, partez ! Publié le 31/12/2003 - 00h00

Profitez des vacances pour vous lancer dans l'aventure du sevrage tabagique. Cette sensation de liberté que vous ressentirez n'a pas de prix. Les nouvelles recommandations de bonne pratique formulées par l'AFSSAPS*, vous expliquent les différentes aides disponibles et vous offrent les clés de la...

Tabac : aidons les jeunes mamans Publié le 25/07/2003 - 00h00

Dans les milieux les plus défavorisés, la prévalence du tabagisme parmi les femmes qui allaitent peut atteindre 60% ! Il est essentiel de développer des programmes de prévention personnalisés. En voici un exemple réussi aux Etats-Unis.

Plus d'articles