Coliques

Le terme "colique" est utilisé pour désigner des douleurs abdominales intenses. Résultant surtout de fortes contractions intestinales, les coliques sont un symptôme indiquant la présence de troubles abdominaux. Elles constituent environ 20 % des motifs de consultation chez le médecin.

Publicité

Coliques : Comprendre

La douleur qui les caractérise peut être localisée ou diffuse et se présente généralement sous forme de crampes. Elle peut s'accompagner de constipations, de diarrhées, parfois d'une transpiration abondante et, dans de rares cas, de nausées, de vomissements et de maux de tête. Une certaine pâleur du visage est souvent observée. Ceux qui souffrent du syndrome de l'intestin irritable (caractérisé par une alternance de diarrhées et de constipation au cours de la journée) sont davantage sujets aux coliques.

Les coliques peuvent revêtir deux formes :

  • Coliques aiguës : Douleurs intenses qui surviennent subitement.
  • Coliques chroniques : Douleurs persistantes ou intermittentes qui durent depuis plus d'une semaine, mais qui peuvent se manifester depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Coliques : Causes

Mode de vie, tels que les abus de nourriture et d'alcool ou, encore, de mauvaises habitudes alimentaires (par exemple, ne manger qu'une fois par jour).

Certains produits alimentaires consommés en quantité excessive, ou l'abus de vitamines, de suppléments alimentaires ou de produits pharmaceutiques en vente libre.

Certains médicaments, tels que les laxatifs, les analgésiques à fortes doses et les antiulcéreux.

Drogues, comme les amphétamines, barbituriques, les benzodiazépines (tranquillisants), la cocaïne, et les solvants.

Migraines (liées au syndrome de l'intestin irritable).

Gastro-entérite, constipation chronique.

Certaines affections, telles que l'appendicite, la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire), les calculs rénaux, la pancréatite, la diverticulite, l'ulcère gastroduodénal et l'occlusion intestinale, etc.

Eléments de stress et problèmes psychosociaux, tels qu'un divorce, la maladie d'un enfant ou le décès d'un proche, se traduisant par une somatisation (transformation d'un trouble psychique en trouble physique ou organique).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 22 Juillet 2013 : 12h43
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB