Maladie de Crohn : quels sont les signes ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2014 : 09h35
Mis à jour le Vendredi 13 Mai 2016 : 12h01

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI).

Que se passe-t-il exactement et quels sont les symptômes de cette maladie auto-immune handicapante ?

© Istock

#E#En France, on dénombre 120.000 personnes atteintes de la maladie de Crohn, autant d’hommes que de femmes.

Chaque année, 4 à 5 nouveaux cas pour 100.000 habitants sont diagnostiqués.

La découverte de cette maladie survient le plus souvent entre 15 et 30 ans même si la maladie de Crohn peut « se révéler à tout âge », indique l’Association François Aupetit.#E#

La maladie de Crohn provoque une inflammation chronique du système digestif. N’importe quel segment du tube digestif peut être touché, de l’œsophage à l’anus. Mais le plus souvent, c’est l’intestin qui est atteint par l’inflammation : le côlon et la partie terminale de l’intestin grêle.

La maladie évolue par poussées entrecoupées de périodes de rémission.

Les symptômes sont essentiellement digestifs, mais pas seulement, et dépendent de la localisation des segments atteints.

Dans la maladie de Crohn, les symptômes sont essentiellement digestifs

La maladie de Crohn provoque :

  • Des douleurs anales (fistules, abcès).
  • Une émission de sang ou de glaire par l’anus.
  • Des douleurs abdominales (parfois très fortes pouvant aller jusqu’à faire penser à une appendicite).
  • Des diarrhées parfois abondantes et liquides.
  • Des nausées et des vomissements.

Ces signes digestifs entraînent une altération de l’état général : fatigue, perte d’appétit, amaigrissement avec cassure de la courbe de croissance chez l’enfant et l’adolescent, et fièvre, pâleur et essoufflement en raison d’un risque d’anémie et de carence en vitamine B12.

D'autres symptômes non digestifs...

La maladie de Crohn peut aussi entraîner d’autres symptômes, non digestifs, notamment articulaires, cutanés et oculaires.

  • Rhumatismes articulaires : spondylarthrite ankylosante…
  • Troubles dermatologiques : aphtes, érythème noueux…
  • Atteintes oculaires : uvéite…

On estime que ces manifestations extradigestives toucheront un tiers des patients au cours de leur maladie. Sachant qu’elles peuvent apparaître avant même les symptômes digestifs, elles sont à considérer comme des signes d’alerte devant amener à consulter.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2014 : 09h35
Mis à jour le Vendredi 13 Mai 2016 : 12h01
Source : Association François Aupetit, www.afa.asso.fr. Société nationale française de gastroentérologie (SNFGE), www.snfge.org. Pour en savoir plus : www.infomici.fr.
A lire aussi
Rectocolite, douloureuse maladie de l'intestinPublié le 23/06/2014 - 07h30

La rectocolite hémorragique fait partie des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), comme la maladie de Crohn. On estime à 70.000 le nombre de Français atteints (autant d’hommes que de femmes).Cette maladie auto-immune peut constituer un réel handicap dans la vie quotidienne.

Maladie de Crohn : traitée par des oeufs de taenia !Publié le 11/01/2005 - 00h00

La maladie de Crohn, pathologie inflammatoire chronique de l'intestin, reste d'origine inconnue. Toutefois, une réponse immunitaire inappropriée à la flore digestive normale est fortement soupçonnée. C'est ainsi qu'une alternative thérapeutique a été testée, consistant à administrer des...

MICI : parlons-en !Publié le 12/11/2010 - 10h00

Les Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales ou MICI, dont la plus fréquente est la maladie de Crohn, impactent profondément la qualité de vie des patients. Quand suspecter une MICI, quels en sont les conséquences et les traitements ? Côté Santé lève les tabous…

Plus d'articles