Quand les hommes boivent trop, ils voient les femmes comme des objets sexuels

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 21 Décembre 2017 : 12h11

L’alcool favorise les regardes déplacés. Ivres, les hommes ont plus tendance à regarder les femmes comme si elles étaient des objets sexuels d’après une petite étude.

© Istock
PUB

"Je ne suis pas un morceau de viande !" Nombre de femmes se sont ainsi récriées après un regard déplacé. D’après un récent rapport, 270 000 personnes ont été victimes d’atteintes sexuelles dans les transports en commun. Un chiffre choquant et probablement sous-estimé.

Une petite étude réalisée par l’Université du Nebraska à Lincoln (Etats-Unis) apporte peut-être une piste d’éclairage sur ces comportements abusifs. Publiée dans la revue Sex Roles, elle met en évidence plusieurs facteurs qui influencent le regard des hommes, le rendant plus déshumanisant. Parmi eux, l’alcool.

Pour cette expérience, 50 hommes d’une vingtaine d’années ont été reçus dans les locaux de l’université. 30 ont ingéré deux verres de boissons alcoolisées, les autres ont bu un placebo. Une fois légèrement ivres, ils ont reçu des instructions précises.

Les chercheurs ont diffusé les photographies de 80 jeunes femmes, habillées de manière festive. Les volontaires ont dû évaluer leur apparence et leur personnalité. Pendant qu’ils accomplissaient leur tâche, un logiciel a traqué les mouvements de leurs yeux.

Afin de comparer leurs résultats, les scientifiques avaient auparavant diffusé les mêmes images à un panel indépendant, qui a jugé l’air bienveillant, chaleureux ou compétent de ces jeunes femmes. Et le constat de cette expérimentation est édifiant.

L’ivresse désinhibe

Légèrement ivres, les hommes ont tendance à porter un regard moins humanisant sur les femmes. Ils regardent moins les visages et s’attardent plus sur la poitrine et les hanches des volontaires. Cela vaut particulièrement pour celles qui ont été jugées très attirantes par le panel indépendant. Autrement dit, ils ont plus tendance à percevoir les femmes comme des objets sexuels.

A l’inverse, les femmes qui sont jugées plus compétentes qu’attirantes vont moins s’attirer ces regards objectivants, particulièrement lorsque le cobaye est quelque peu alcoolisé. "Cela semble confirmer l’idée selon laquelle des attributs sociaux ou une faible attractivité évite aux femmes d’être perçues comme des objets", suggère Abigail Riemer, premier auteur de ces travaux.

De fait, l’alcool a tendance à réduire les capacités cognitives et perceptives. Les inhibitions sociales sont alors levées, ce qui explique pourquoi les hommes tournent plus rapidement leurs yeux vers les seins et les hanches des jeunes femmes. Et c’est bien ce qui pose problème.

PUB

Les hommes sobres ne sont pas épargnés

"Il existe une multitude d’environnements où l’alcool est présent et où les femmes peuvent être victimes de ces regards", explique Abigail Riemer. Selon la chercheuse, ce comportement déplacé pourrait "jeter les bases d’événements plus graves, comme des violences sexuelles ou des discriminations professionnelles basées sur le genre."

Le problème, c’est que les hommes se laissent aller à des regards déplacés mêmes sobres. La tâche qui leur est demandée accentue l’attention portée à l’apparence. La faute, selon les chercheurs, à une culture qui met l’accent sur les courbes des femmes plus que sur le reste. Cela pourrait expliquer pourquoi les hommes se détournent si rapidement du visage.

Abigail Riemer espère, au vu de ces résultats, provoquer une prise de conscience. A ses yeux, il est important de faire comprendre aux hommes qu’un regard objectivant n’est pas approprié. "Comprendre comment un tel regard se produit constitue le premier pas vers la lutte contre ce comportement et ses conséquences néfastes", affirme-t-elle. Et, pourquoi pas, mener au développement de programmes de prévention.

PUB
PUB
A lire aussi
L’ivresse chez les jeunes : de plus en plus intense et fréquentePublié le 01/04/2015 - 07h56

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) vient de publier le volet « alcool » de son Baromètre santé. La consommation est en hausse chez les jeunes, avec plus d’ivresses et une forte pénétration du binge drinking dans cette population, sorte de jeu qui
...

Que révèle la chasse aux poils ?Publié le 18/08/2011 - 12h37

Chaque année, le poil masculin "revient" ! Cette fois-ci, il s'assume en barbe fournie sur le visage, mais le corps devient imberbe... Que pensent ces femmes, dont l'homo pilositus opte pour ce "lissage corporel" ? Que signifie pour elles la pilosité masculine ? Virilité, autorité, animalité
...

Hommes et alcool : une liaison dangereuse Publié le 23/04/2003 - 00h00

Les données épidémiologiques l'attestent : les Français boivent plus que les Françaises ! Ainsi, 80% des décès directement attribuables à l'alcool concernent la population masculine, soit environ 18.000 morts annuelles… Quelle est donc cette relation dangereuse ?

Plus d'articles