Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Le lait de Maman, c'est bon pour Bébé

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 08 Avril 2011 : 09h11
Mis à jour le Vendredi 08 Avril 2011 : 09h11
-A +A

Bon, j'enfonce une porte ouverte, c'est évident.

On sait depuis la nuit des temps que le lait de maman, c'est ce qu'il y a de meilleur pour le bébé. Au temps où le lait en poudre n'existait pas, on confiait le nouveau-né à une nourrice quand maman ne pouvait ou ne voulait pas allaiter.

On savait déjà que la composition du lait maternel évoluait au cours de la tétée, livrant en quelque sorte du lait sur mesure de l'appétit de l'enfant. Et que, à cause de cela, il s'arrêtait de téter quand il était rassasié.

Une nouvelle étude, fort intéressante, renforce cette vertu du lait maternel.

Réalisée sur 62 nourrissons, les uns au sein, les autres au biberon ou au sein et au biberon (allaitement mixte) entre deux visites, à 2 mois et à 5 mois.

L'IMC (Indice de masse corporelle) des petits nourris au lait maternel a augmenté de 3,5 %, celui des abonnés au biberon de 14,6 % et celui qui avaient un allaitement mixte de 11,8 %.

Autrement dit, les bébés au sein ont accumulé beaucoup moins de gras que les autres. On peut penser qu'ils ont moins de (mal)chance de devenir obèses plus tard.

Paule

Zehra Karatas, Sultan Durmus Aydogdu, Ener Cagri Dinleyici, Omer Colak and Nesrin Dogruel. "Breastmilk ghrelin, leptin, and fat levels changing foremilk to hindmilk: is that important for self-control of feeding?". European Journal of Pediatrics 2011; aop: 10.1007/s00431-011-1438-1

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 08 Avril 2011 : 09h11
Mis à jour le Vendredi 08 Avril 2011 : 09h11
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Le sevrage maternel : douceur et longueur de temps Publié le 08/10/2003 - 00h00

Il faut toujours s'y prendre à l'avance. Le sevrage maternel doit être progressif, tant pour vous que pour l'enfant. Ainsi, il ne sera pas vécu comme une séparation douloureuse, facilitera l'adaptation du bébé et préservera la bonne involution de votre poitrine. En revanche, vous pouvez...

Dents : les premières quenottes de l'enfant Publié le 24/09/2003 - 00h00

Il n'y a pas de règle, chaque enfant est unique. Certains seront précoces, d'autres plus tardifs. En revanche, les signes annonçant l'arrivée d'une dent sont invariables et il est possible de soulager votre petit(e). Il faut également savoir que la majorité des dents se constituent pendant la...

Plus d'articles