Intérêt trop faible pour les médicaments anti-Alzheimer !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 27 Octobre 2011 : 15h00
Mis à jour le Jeudi 03 Novembre 2011 : 14h37
-A +A

Suite à une réévaluation de la commission de la Transparence, la Haute autorité de santé (HAS) recommande de limiter la prescription des médicaments de la maladie d’Alzheimer à un an, renouvelable sous conditions strictes. Ces médicaments n’ont qu’un intérêt thérapeutique faible, tandis que la prise en charge de la maladie d’Alzheimer doit être entreprise de façon globale et ne pas reposer uniquement sur des médicaments.