Hypertension artérielle : pourquoi il est important de la prévenir

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Vendredi 18 Mai 2018 : 12h31

Dépister l'hypertension artérielle, c'est bien. L'éviter, c'est mieux. D'évolution silencieuse, cette maladie peut affecter le fonctionnement de nombreux organes. Explications.

© Istock
PUB

On la surnomme "le tueur silencieux". Et ça n'est pas pour rien. Alors que l'hypertension artérielle touche un.e adulte sur cinq, 4 millions de patient.e.s ne seraient pas dépisté.e.s. A l'occasion de la Journée mondiale consacrée à cette maladie, ce 17 mai, les appels se sont multipliés en faveur d'un repérage plus actif.

Mais l'hypertension artérielle est aussi une maladie que l'on peut prévenir, par une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Ce volet de la lutte est essentiel pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, il faut savoir que l'hypertension artérielle ne se guérit pas. Une fois qu'elle s'est déclarée, revenir en arrière est impossible. Des médicaments permettent d'abaisser la tension, mais ils doivent être pris tout au long de la vie. Mieux vaut donc éviter que la maladie ne se développe.

Des effets sur le cœur, les reins, les yeux…

PUB

L'autre problème majeur, c'est que l'hypertension artérielle ne provoque généralement pas de symptômes. Si ceux-ci se manifestent, ils sont peu spécifiques : maux de tête, essoufflement, vertiges… A moins d'un dépistage régulier, vous risquez de voir votre état s'aggraver sans signe.

Non traitée, cette maladie affecte directement la santé cardiaque. Du fait de la pression élevée, le travail du muscle est augmenté et celui-ci se fatigue. A terme, il grossit et perd en efficacité. Cela peut mener à de nombreuses pathologies cardiaques, comme une insuffisance.

Et les effets délétères ne s'arrêtent pas là. L'hypertension artérielle favorise la survenue d'autres pathologies cardiovasculaires, y compris l'infarctus ou encore l'AVC. C'est d'autant plus probable si les artères sont couvertes de plaques d'athérome.

Enfin, du fait de la pression accrue dans les vaisseaux sanguins, ceux-ci s'abîment. Les plus fragiles risquent donc de se rigidifier (artérite des membres inférieurs), de nuire au fonctionnement de l'organe qu'ils alimentent. Surviennent alors des lésions, sur la rétine par exemple. Les reins peuvent aussi souffrir, dans la mesure où ils filtrent le sang et le débarrassent de ses déchets.

PUB
PUB
A lire aussi
Hypertension : et si c’était la faute d’un médicament ?Publié le 09/09/2016 - 14h55

L’hypertension artérielle d’origine médicamenteuse ou toxique est fréquente. Parmi les médicaments à risque, certains sont en vente libre comme les anti-inflammatoires ou les décongestionnants nasaux. D’autres sont prescrits couramment, comme des antimigraineux, des antidépresseurs oudes contraceptifs. Sans oublier la phytothérapie et l’alcool qui peuvent agir sur la pression artérielle....

Diabétique : attention à votre tension !Publié le 14/01/2002 - 00h00

Les risques cardiovasculaires élevés qu'encourent la personne diabétique doit encourager le malade à surveiller à la fois sa tension et sa glycémie. Afin d'abaisser le risque d'accident vasculaire, des études récentes fixent un seuil de tension de 13/8 pour les diabétiques, au lieu de 14/9...

Soigner son hypertension pour préserver son cerveau...Publié le 02/02/2009 - 00h00

Le rappel de cette association entre l'hypertension et le fonctionnement du cerveau a pour but d'inciter les hypertendus à suivre leur traitement correctement. En effet, soigner l'hypertension représente le premier traitement préventif de la maladie d'Alzheimer et des autres maladies...

Plus d'articles