Gardasil®, vaccin contre le cancer du col de l'utérus : remboursé !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Juillet 2007 : 02h00
-A +A
C'est officiel, le vaccin Gardasil® contre les cancers du col de l'utérus et destiné aux adolescentes et préadolescentes, est désormais pris en charge à 65% par la Sécurité sociale. Cette avancée majeure dans l'histoire des cancers ne doit pas faire oublier que le frottis annuel reste indispensable.

Le Garsasil® c'est quoi ?

Le Gardasil® est un vaccin récent, mis au point par les laboratoires Sanofi Pasteur MSD. Il est dirigé contre 4 types de virus appartenant à la famille des papillomavirus (HPV) : types 6, 11, 16 et 18. Ces 4 types d'HPV sont impliqués dans plus de 70% des cancers du col de l'utérus et dans certaines infections génitales comme les condylomes vulvaires ou verrues génitales.Selon les dernières données cliniques, ce vaccin a une efficacité proche des 100%. Il permet donc de prévenir 70% des cancers du col de l'utérus. Les 30% restants sont dus à d'autres HPV et peuvent être dépistés comme auparavant, en réalisant un frottis tous les ans. Ainsi, si ce vaccin protège contre la majorité des cancers du col, il ne remplace pas le suivi gynécologique comprenant au minimum un frottis annuel à la recherche d'éventuelles cellules anormales évoquant un cancer du col. Si c'est le cas, le diagnostic est confirmé par un test HPV spécifique pour identifier le virus.

Ce vaccin Gardasil® a obtenu fin novembre 2006, une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France. Depuis, on attendait les décisions officielles concernant son remboursement et ses indications. C'est aujourd'hui chose faite. Il est remboursé à 65% par la Sécurité sociale selon un arrêté publié au Journal officiel du 11 juillet, dans les deux indications suivantes :

  • les jeunes filles de 14 ans,
  • les jeunes femmes de 15 à 23 ans qui n'ont pas eu de rapports sexuels ou qui se trouvent dans leur première année sexuelle.

Un coût non négligeable

Ce nouveau vaccin est très coûteux : 135,59 euros la dose et l'immunisation nécessite un total de trois injections intramusculaires, soit un total de 406,77 euros. Sa prise en charge par la Sécurité sociale et les assurances complémentaires était donc essentielle pour favoriser une large couverture des adolescentes avant le début de leur activité sexuelle.Selon Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, le montant du remboursement pourrait atteindre 100 millions d'euros par an. Rappelons que le cancer du col de l'utérus tue encore 1.000 femmes chaque année en France et près de 3.400 nouveaux cas sont diagnostiqués tous les ans.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Juillet 2007 : 02h00
Source : Journal officiel du 11 juillet 2007; Communiqué de presse du ministère de la Santé du 11 juillet 2007.
A lire aussi
Plus d'articles